Di sak na pou di

Un 2e tour improbable ?

Courrier des lecteurs de Témoignages / 13 juin 2017

JPEG - 17.3 ko

Les résultats sont connus, 15 éliminés. Le proverbe “Ariv an kostime, ropar an mayo. “est d’actualité !

Ericka Bareigts, qualifiée, n’étonne personne, au vu des moyens déployés par la municipalité Sin Dni et Gilbert Annette and co.

Sa qualification pour le 2e tour est un hold up, car la réalité est tout autre, la politique du gouvernement socialiste a été une catastrophe parce que ces élections législatives s’annonçaient périlleuses pour le PS péi placé à équidistance de REM et de la France insoumise, le message est brouillé par ceux qui s’affichaient sous l’étiquette de la “majorité présidentielle “.

Ericka Bareigts a cherché une nouvelle virginité en faisant croire qu’elle a été la seule à défendre les Dionysiennes, les Dionysiens contestée sur le terrain à Sin Dni en nous faisant avaler son délire d’un débat sur la reconstruction qu’il n’est « pas impossible ».

Ericka Bareigts, une socialiste-PS qui n’a pas eu le courage d’afficher le poing et la rose la saga d’un logo, la mort lente et discrète de l’emblème du PS semblait inscrite dans l’air…

Cet individu est une foutaise, nous avons cru entendre ces dernières semaines la volonté de Réunionnais sur l’égalité réelle à manifester leur mécontentement, pour la TNT ?

Peu importe le débat, mais cette députée sortante socialiste-PS n’a cessé de vendre de l’air.

Où a été son rôle de députée sortante socialiste-PS sur le lourd contentieux du RSI… nada !!!

En contradiction totale par rapport à son soutien à Macron One, les travailleurs indépendants sont en train de crever la dalle sous le ciel réunionnais. Aucune ligne de conduite ces 5 dernières années sur une volonté politique alors que ces derniers réclament et à juste titre l’application des directives européennes 1992, et après.

Comment voter pour cette députée sortante socialiste-PS le 18 juin quand on voit sa dérive intellectuelle en politique. Il ne fait aucun doute que l’électorat souhaite de “nouveaux visages“ et donc un renouvellement de la classe politique pour une nouvelle gouvernance et un nouveau projet.

Le programme de Macron One est de supprimer plus de 100.000 postes de fonctionnaire, remettre en cause la protection du Code du Travail, ce gouvernement provisoire veut en effet utiliser les ordonnances pour éviter toute modification par les parlementaires de son projet de loi.

Que reste-il de la vague rose de 2012, dont Ericka Bareigts en faisait partie vent debout ?

Qui dans le chef-lieu a banni de ses affiches le logo du parti, se gardant toujours d’évoquer le bilan du quinquennat Hollande.

Do you remember (souviens-toi !)

Qui es-tu ?

D’où tu viens ?

Où tu vas ?

Mon candidat Benoît HAMON

“Si les socialistes appliquaient encore aujourd’hui les critères définis par François Mitterrand au Congrès unitaire d’Epinay, en juin 1971, nul doute que le PS ne pourrait plus se dire… socialiste ! ‘‘Celui qui n’accepte pas la rupture (…) avec l’ordre établi, (…) avec la société capitaliste, celui-là, je le dis, il ne peut pas être adhérant du Parti Socialiste ! “, ces lignes qui ouvrait l’article de Michel Noblecourt, paru dans le journal ‘‘Le Monde’’ du 10 mai 2001, sont encore plus vraies en 2017. Pas étonnant que le PS paye aujourd’hui le prix de tant de compromissions, de reniements, de trahisons… Ericka Bareigts, avec !

Chaque électrice, chaque électeur a la liberté de voter pour son choix.

Aidons Ericka Bareigts, socialiste-PS à partir maintenant de la 1ère circonscription Sin Dni.

Ainsi soit-il !

MC974
Des Centristes libre !
MajoritéCentrale974


Kanalreunion.com