Culture et identité

« Nou lé uni pou mèt an lèr nout lang kréol rénioné »

Hier à L’Entre-Deux, célébration de la Journée mondiale de la langue maternelle

Témoignages.re / 21 février 2011

À l’initiative du collectif "Bann dalon la lang kréol", animé par Giovanni Prianon, et avec un beau soutien de la commune de L’Entre-Deux, les Réunionnais ont célébré hier dans cette ville du Sud située au pied du plateau Dimitile (un symbole fort) la Journée mondiale de la langue maternelle, sous l’égide de l’UNESCO. Cette célébration a été inscrite dans le cadre de "2011, l’Année d’Élie, un combattant Réunionnais de la liberté". Ce fut une belle occasion pour le peuple réunionnais d’exprimer son attachement à sa langue créole ; et de nombreux militants culturels, politiques et artistes étaient présents pour dire chacun à sa façon : « nou lé uni pour mèt an lèr nout lang kréol rénioné ».

Plusieurs centaines de personnes se sont rendues hier Place de la Liberté à L’Entre-Deux pour apporter leur soutien à la célébration de la Journée mondiale de la langue maternelle et donc à la valorisation des atouts de la langue créole du peuple réunionnais. Parmi ces visiteurs et participants à cette journée passionnante, à l’ambiance très chaleureuse, il y avait bien sûr un grand nombre d’artistes comme Danyèl Waro et Florence de Kazkabar, Éno Hypolyte, André Payet, A. Dijoux…, des groupes de chanteurs comme Diampare…, des conteurs comme Anne Cheynet, Marie-Noëlle Absite, Xavier Rivière…, des écrivaines comme Laurence Daleau, Frédérique Hélias…, des militantes comme Laurita Alendroit d’Ankraké…
Mais il y avait aussi les différents responsables du collectif "Bann dalon la lang kréol" (1), dont leur porte-parole Giovanni Prianon, et plusieurs représentants du Kolèktif Lané Élie, comme Sudel Fuma, directeur de la Chaire UNESCO de l’Université de La Réunion, Yvrin Rosalie et Achille Amémoutou, du Comité Élie.
Enfin, il faut signaler la présence de plusieurs élus et responsables politiques, comme Jean-Claude Arnaud et Floriane Grondin, adjoints au maire de L’Entre-Deux, qui sont intervenus en début de matinée pour l’ouverture de cette célébration et apporter leur soutien à la promotion de la langue créole, en rappelant notamment que leur commune fut la première de l’île à signer en octobre 2009 la charte du bilinguisme.

Une journée très riche

À noter également la présence de responsables du PCR comme Élie Hoarau, le secrétaire général et député au Parlement européen, la sénatrice Gélita Hoarau, Benoît Blard du Tampon… venus eux aussi soutenir cette action.
Comme annoncé, cette journée fut très riche en activités et événements divers : des ateliers "fonnkèr", "lékritir kréol rénioné", "sirandane"…, des stands d’information sur l’enseignement du créole, de livres sur la littérature réunionnaise…, des séances de contes, de chants créoles et même une conférence-débat avec Aude-Emmanuelle Hoareau, du Cercle Philosophique Réunionnais, sur le thème "Nyabou filozof an kréol". Cette grande première fut suivie en fin d’après-midi par un "ronn kabar", qui a donné un grand plaisir au public.
Le bon déroulement cette journée, le nombre des participants, la richesse des échanges, l’unité des défenseurs de la cause créole : voilà de quoi encourager la population réunionnaise à continuer à se mobiliser massivement pour faire respecter sa langue maternelle et cultiver les valeurs de cette langue dès l’école, comme dans tous les autres espaces publics.

Correspondant

(1) Le Cercle Philosophique Réunionnais, Épsilon, Kazkabar, K’A, Lantant LLKR, Lofis la lang kréol, Mouvman Lantant Koudmin, Lire Dire Écrire, Surya, Tikouti, èk dot dalon…


Kanalreunion.com