Hommage

« Continuer sur la voie tracée par Gisèle »

Julien Ramin, fondateur du Comité de solidarité du Sud

Témoignages.re / 2 juillet 2011

C’est lors du 2ème Congrès du PCR en 1967 à Saint-Paul que Julien Ramin a fait la connaissance de Gisèle Rabesahala. Elle est intervenue au nom du Comité de solidarité. À cette époque, les Réunionnais vivaient une répression très dure, et la fraude électorale. À cause de son amitié pour les militants réunionnais, Gisèle a été ensuite interdite de séjour à La Réunion.
L’intervention de Gisèle au Congrès du PCR a inspiré à Julien Ramin et à plusieurs de ses camarades la création du Comité de solidarité du Sud. L’objectif de l’organisation était de payer les avocats chargés de défendre les camarades ciblés par la répression. Le Comité de solidarité du Sud avait aussi comme finalité d’aider les familles des camarades emprisonnés. Julien Ramin rappelle l’exemple de la récolte de la plantation d’un militant emprisonné, assurée par le Comité de solidarité du Sud.
Julien Ramin évoque également sa participation au Congrès du Comité de solidarité de Madagascar, avec Laurence Vergès de "Témoignages", et Isnelle Amelin de l’UFR. Giselle Rabesahala avait emmené ses camarades réunionnais. Julien s’est rendu compte de l’attachement du peuple malgache envers Gisèle Rabesahala.
En conclusion, Julien Ramin appelle à continuer sur la voie tracée par Gisèle Rabesahala.


Kanalreunion.com