Hommage

Décès de Sudel Fuma : un militant culturel nous a quittés

Nos peines

Manuel Marchal / 13 juillet 2014

Sudel Fuma nous a quittés brutalement dans la nuit de samedi à dimanche. De nombreux hommages saluent la mémoire de l’historien.

JPEG - 42.8 ko
Photo Toniox

Sudel Fuma est décédé samedi soir à la suite d’un accident en mer. Parti pêcher samedi soir avec deux amis, son bateau s’est retrouvé en difficulté au large. Sur les trois membres de l’équipage, un seul a survécu. De nombreux hommages ont salué la mémoire de Sudel Fuma, universitaire spécialisé en histoire, et très impliqué dans les recherches sur les origines des Réunionnais.
Sudel Fuma a ainsi participé à la création de la route de l’esclave dans l’océan Indien. Le projet a consisté à dresser une stèle sur chaque continent d’où sont partis les esclaves qui allaient constituer le peuple réunionnais, et une stèle sur leur lieu de débarquement, située symboliquement à Saint-Paul devant l’ancien bâtiment de la compagnie des Indes.

Comité Elie, Comité du 350e

En 2011, Sudel Fuma était une des chevilles ouvrières de la commémoration du 200e anniversaire de la révolte de Saint-Leu. Tout au long de l’année, le Comité Elie avait organisé plusieurs manifestations pour saluer le combat de ceux qui avaient fait trembler le régime esclavagiste.
En 2013, Sudel Fuma était le coordonnateur du Comité pour le 350e anniversaire du peuple réunionnais, créé le 4 février 2013. Il animait également les actions menées pour le 50e anniversaire du début de la tragédie des Enfants de la Creuse, de jeunes Réunionnais enlevés à leur famille pour aller vivre dans des régions françaises dépeuplées.

« Ensemble et pour le peuple réunionnais »

Sudel Fuma était un militant de la reconnaissance du peuple réunionnais, et il ne cessait de rappeler l’importance de connaître notre histoire pour avancer comme il l’indiquait dans cet appel du Comité pour la célébration du 350e anniversaire du peuple réunionnais : « nous devons être conscients que nous avons encore bien des enseignements à tirer de cette histoire afin de bâtir nous-mêmes, ensemble et pour le peuple réunionnais un avenir vraiment libre et responsable face aux graves défis sociaux, culturels, environnementaux et politiques à relever ».

M.M.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Association RASINE KAF
    C’est un ami que nous pleurons ce soir, un camarade, un militant de l’histoire. Il avait la passion de l’histoire et savait la communiquer au plus grand nombre. Ses conférences toujours bien illustrées nous apportaient une connaissance immédiate de l’histoire. Nous avons beaucoup appris de lui et nous partagions une grande complicité dans tous les combats que nous avons mené ensemble pour diffuser l’histoire et permettre à chacun de s’approprier les fondations de notre société. Sudel était quelqu’un qui avait toujours une idée nouvelle à partager et pour cette idée il était toujours prêt à réunir le plus grand nombre et à célébrer ensemble cette union autour de l’essentiel. Il en était ainsi de la Commémoration de la Révolte des esclaves de Saint-Leu, de la nécessité fondamentale de faire connaître l’histoire des enfants de la Creuse et de rendre hommage à leur luttes. Il en était ainsi des stèles à la mémoire des esclaves et des engagés qu’il a fait ériger dans tous les pays d’origine des réunionnais : Madagascar,Mozambique, Inde, Chine à travers le programme de la route de l’esclave et de l’engagé, programme mis en oeuvre par L’UNESCO dont il était l’illustre représentant à la Réunion. C’est un grand homme que nous perdons , un homme de conviction et de projet, ancré dans l’histoire de son pays avec cette volonté de toujours la transmettre et la partager. Comment ne pas sentir le vide, la perte après cette disparition ? sur qui pourrons- nous encore compter pour interagir avec le public ? pour faire de l’histoire un droit, un passeport pour la connaissance de nous-même et la valorisation de notre identité. Comment te dire adieu, nous avions encore tellement de choses à faire ensemble, toi l’historien des associations culturelles, si proches et toujours prêts à nous accompagner. Nous garderons ta fierté en mémoire et nous te rendons hommage. Tu seras toujours dans notre coeur et dans notre pensée. Nous présentons toutes nos condoléances à ta femme et à toute ta famille. Le bureau de RASINE KAF

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com