Luttes sociales

Manifestation du 23 juin contre la loi Travail : les syndicats devant le siège du MEDEF-Réunion

« Loi Travail : c’est toujours non »

Témoignages.re / 23 juin 2016

À l’appel de l’Intersyndicale CGTR-FO-FSU-Solidaires-UNEF, un rassemblement était organisé ce jeudi matin dans le cadre de la mobilisation du 23 juin contre le projet de loi El Khomri, dit Loi Travail. Plusieurs centaines de personnes ont convergé devant le siège du MEDEF-Réunion, pour protester contre les propos tenus par Yvon Gattaz, accusant les manifestants d’être des « voyous ». Au terme des prises de paroles, un tract a été distribué dans ce quartier d’affaires, siège de nombreuses entreprises réunionnaises. Voici le contenu de ce tract qui se conclut par un appel à la grève pour le mardi 28 juin :



Depuis trois moins, la mobilisation des salariés avec leurs organisations syndicales FO, CGTR, FSU, Solidaires et le syndicat étudiant UNEF pour le retrait de la loi travail, reste intacte ! Le mouvement ne faiblit pas !

Après avoir utilisé le 49-3 parce qu’il n’avait pas la majorité dans son camp, le gouvernement qui voulait interdire les manifestations avait franchi un nouveau cap dans sa volonté de baillonner le mouvement social. À quand l’interdiction du droit de grève ?

Cela démontre que le gouvernement n’a plus de légitimité et nous conforte à poursuivre le mouvement pour exiger le retrait de la loi travail qui donne la primauté aux accords d’entreprise.

La loi travail, c’est la casse du Code du Travail et la fin des conventions collectives :

— 10 heures par jours, mais possibilité d’aller jusqu’à 12 heures

— 48 heures par semaine au maximum, mais possibilité d’aller jusqu’à 60 heures

— Heures supplémentaires payées à 10 % voire pas payées du tout

— Fin des 35 heures

— Diminution des salaires et augmentation du temps de travail si baisse du chiffre d’affaires

— Licenciement pour motif personnel si un salarié refuse une baisse de salaire ou une modification de son contrat de travail

— Remise en cause des droits et garanties acquis par les salariés

— Licencier facilement sans avoir recours aux prud’hommes

— Referendum dans les entreprises pour imposer des accords et contourner les syndicats majoritaires qui s’y opposent.

Ce projet ne créera pas d’emplois, le monde du travail et la jeunesse sont en danger.

Tous ensemble, organisons la riposte. Exigeons le retrait de la loi El Khomri !

Grève le mardi 28 juin 2016


Kanalreunion.com