Luttes sociales

Chômage : tous concernés

152.000 Réunionnais inscrits à Pôle Emploi

Les derniers chiffres concernant le nombre de demandeurs d’emploi à La Réunion viennent d’être publiés. Ils montrent la gravité de la situation. Au total, près de 152.000 Réunionnais sont inscrits au Pôle Emploi en tant que demandeurs d’emploi. Le chômage touche aujourd’hui toutes les catégories de la population. Une forte progression des demandeurs d’emploi de longue durée (un an ou plus) est enregistrée. La situation d’aggravation de crise que connaît La Réunion exige des mesures immédiates : prime de vie chère de 200 euros pendant 4 mois. Chômage, 120.000 illettrés, pénurie de logements, la moitié de la population en dessous du seuil de pauvreté : c’est toute l’illustration de l’impasse de la politique du gouvernement : la conjonction de ces facteurs crée une situation explosive.

Pour la catégorie A, B et C (actes positifs de recherche d’emploi), le chiffre est en progression de 3,7% sur une année.
Par tranche d’âge, le chômage touche toutes les catégories avec une forte progression pour les séniors (50 ans et +) sur une année (+16,3%).
Rappelons également que 60% des jeunes sont aujourd’hui au chômage à La Réunion.
On constate aussi que les demandeurs d’emploi de longue durée (un an ou plus) sont en forte croissance (+12,5% sur un an).

Le révélateur de la crise

Les évènements de ces derniers jours ont été révélateurs de la gravité de la situation sociale et de l’ampleur du mécontentement et des inquiétudes légitimes de la population réunionnaise. Celle-ci est confrontée aux problèmes récurrents du chômage, mais aussi du coût de la vie, avec la question des revenus sociaux et des salaires.
La situation d’aggravation de crise que connaît La Réunion, marquée notamment par l’augmentation du nombre de chômeurs comme l’attestent les chiffres, exige des mesures immédiates, nonobstant les effets attendus à plus long terme d’un projet de développement durable. Rappelons que le PCR vient de demander une prime de vie chère de 200 euros pour les plus pauvres pendant 4 mois.

Des mesures incitatives pour l’emploi doivent être prises rapidement

Chômage, 120.000 illettrés, pénurie de logements, la moitié de la population en dessous du seuil de pauvreté : c’est toute l’illustration de l’impasse de la politique du gouvernement. La conjonction de ces facteurs crée une situation explosive et il n’y a pas d’astuce pour s’en sortir.
Si le règlement de la question de l’emploi relève fondamentalement et durablement du développement de l’économie, des mesures incitatives améliorant le fonctionnement du marché de l’emploi peuvent et doivent être prises rapidement.
C’est bien le gouvernement qui doit prendre ses responsabilités et apporter les réponses pour faire changer les mécanismes liés aux monopoles, que ce soit la grande distribution, le carburant... et, dans le même temps, sans remettre en cause les acquis sociaux aujourd’hui détruits par le gouvernement UMP qui grève chaque jour le pouvoir d’achat des Réunionnais.

Sanjiv Dinama



Un message, un commentaire ?