Actualités

Zot la di lors de l’inauguration de la ferme solaire

Témoignages.re / 20 janvier 2010

• Paul Vergès, président du Conseil régional

« Les lignes stratégiques de notre mandat… »

« Globalement, le discours du Chef de l’État a été l’illustration des perspectives que nous avons ouvertes, depuis dix ans, dans certains secteurs tels que les énergies renouvelables, le co-développement, l’excellence, etc.
C’est une énorme satisfaction. Ce sont les lignes stratégiques de notre mandat qui sont ainsi reprises dans les grandes lignes. Je ne peux rien demander de plus. Je n’ai jamais connu une telle sérénité à l’issue d’un discours d’un président de la République ».


• Élie Hoarau, secrétaire général du PCR et député européen

« Les Réunionnais ont vu juste… »

« J’ai eu l’occasion d’assister au débat sur les orientations budgétaires du Conseil régional pour 2010. Quand le président de la République aborde les perspectives en matière d’énergies renouvelables, j’ai le sentiment d’entendre, en écho, un discours qui se rapproche de celui que j’ai entendu dans l’amphithéâtre de la pyramide inversée.
Je pense vraiment que les Réunionnais ont vu juste. C’est un encouragement, au plus haut niveau de l’État, à continuer dans cette voie.
Je voudrais ajouter que lorsque j’ai vu l’avion présidentiel se poser sur l’aéroport de Pierrefonds, j’ai pensé au combat mené par des élus du Sud pour aménager cette infrastructure saint-pierroise ».


• Nassimah Dindar : partenaires de GERRI

Voici quelques propos tenus hier par la présidente du Conseil général à la suite du discours prononcé par le chef de l’État.

« Ce qu’il faut saluer, c’est que l’on fait venir à La Réunion de grosses pointures des entreprises françaises. Cela souligne la volonté partagée des entreprises, de l’État et des collectivités.
Nous avons entendu un engagement avec une concrétisation très forte de faire que le projet GERRI soit lisible avec des répercussions sur l’emploi et sur le modèle sociétal à La Réunion.
Ceci est pertinent à La Réunion car du fait de notre taille, nous voyons rapidement les effets visibles de l’innovation.
Poussons maintenant à tous les niveaux, le photovoltaïque, l’éolien, la géothermie, pour ce projet vert Réunion.
Et pour notre part au Conseil général, nous sommes partenaires de ce projet GERRI ».


• Gélita Hoarau : pas de développement durable avec 52% des Réunionnais sous le seuil de pauvreté

La sénatrice de La Réunion a mis l’accent sur un aspect quelque peu oublié par le discours du président de la République : la lutte contre la pauvreté.

« Il est bien que le président de la République reconnaisse tout ce qui a été fait sur le plan des énergies renouvelables.
Il reconnaît que nous avons des atouts, comme l’indique également la politique régionale. Nous avons été précurseurs dans ce domaine.
Mais il faut aussi regarder le problème social des Réunionnais, avec 52% vivant en dessous du seuil de pauvreté. Donc lorsque l’on parle d’excellence et de formation, à qui s’adresse-t-on ? Comment les enfants qui font partie de ces 52% pourront-ils y accéder ?
Ces jeunes vivent dans des conditions inadéquates, dans des logements surpeuplés ou insalubres, c’est très difficile pour eux d’étudier dans ces conditions. On ne peut pas parler de développement durable quand 52% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté ».


Kanalreunion.com