Déplacements - Transports

Le Grand Prix National de l’Ingénierie récompense des ingénieurs de la Route des Tamarins

Les atouts de La Réunion

Témoignages.re / 9 juillet 2009

Le Grand Prix National de l’Ingénierie récompense chaque année les meilleurs professionnels du secteur. Pour la deuxième année consécutive, un Prix a été attribué à des ingénieurs ayant participé à la construction de la Route des Tamarins.

Le Grand Prix National de l’Ingénierie est une initiative du ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat en partenariat avec Syntec Ingénierie, fédération professionnelle de l’ingénierie. Il récompense les professionnels, seuls ou en équipe au sein de structures indépendantes ou intégrées, publiques ou privées ou au sein d’un établissement d’enseignement supérieur ou de recherche, pour la qualité de la conception et de la conduite d’un projet, achevé ou en cours de réalisation, qu’il s’agisse d’infrastructures, d’équipements publics, de bâtiments, de constructions industrielles ou de systèmes complexes.
C’est dans ce cadre que deux ingénieurs de SETEC-TPI, Jacques Rickaert et Grégory Viel, ont reçu un Prix pour la conception et les techniques de réalisation du Pont de la Grande Ravine sur la Route des Tamarins. Le bureau d’études SETEC (Bureau d’études français d’environ 800 personnes) était associé à l’architecte Spielmann. Il était le maître d’œuvre de la Région, après que le groupement ait gagné le concours lancé par la collectivité dès 2001 pour la conception et la maîtrise d’œuvre de l’ouvrage de Grande Ravine, l’un des 4 ouvrages d’art exceptionnels de la Route des Tamarins.
Les critères qui ont présidé au choix du jury reposent sur l’inventivité ou l’innovation déployée, la transversalité de l’action menée, l’apport spécifique de la fonction ingénierie et enfin la contribution au développement durable dans une démarche qui intègre ses trois composantes : environnementale, économique et sociale.

Deuxième récompense consécutive

Des critères qui ont été intégrés par ces ingénieurs, la conception de l’ouvrage répondant, selon les spécialistes, « avec précision aux contraintes topographiques et géotechniques du franchissement d’une ravine profonde de 150 mètres et large de plus de 250 mètres, avec des versants abrupts, grâce à un ouvrage doté d’un effet d’arc très surbaissé, s’appuyant sur des culées placées de façon pratiquement invisible de part et d’autre de la brèche. La construction elle-même a été particulièrement étudiée pour limiter au maximum les atteintes au milieu naturel de cette région de l’île ».
La remise de ces Prix sera effectuée par le ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat en octobre prochain, dans le cadre des 8èmes Rencontres de l’ingénierie, la fédération professionnelle de l’ingénierie.
Rappelons qu’en 2008, la route de Tamarins avait également été à l’honneur, puisque deux autres bâtisseurs avaient été récompensés : il s’agissait de Vincent Malfère, chef du Service des Grands Travaux à la DDE, et Paul Barbier, directeur de projet de la Société Egis Route.