Déplacements - Transports

Route en mer : Extinction rébellion Réunion affiche les protestations contre la NRL

Un chantier pharaonique dans l’impasse faute de matériaux et d’accord sur le surcoût

Témoignages.re / 28 juillet 2020

Les militants du mouvement Extinction rébellion Réunion ont lancé une action d’affichage contre le chantier de la Nouvelle Route du Littoral (NRL) ce dimanche 26 juillet suite aux nombreux rebondissements médiatiques de ces dernières semaines afin de faire entendre la parole des citoyens. Dans un communiqué diffusé hier, ils expliquent les raisons de cette action.

JPEG - 78.6 ko

« Cela fait maintenant des mois que ce chantier pharaonique de la Nouvelle Route du Littoral (NRL) empoisonne l’actualité réunionnaise, tantôt par ses dépassements de budget exorbitant (le projet prévu pour couter 1.66 milliard s’approche déjà des 3 milliards d’euros…), tantôt par l’incapacité du groupement VINCI – GTOI - SBTPC à s’approvisionner en roches (18 millions de tonnes tout de même nécessaires à la digue et à la surélévation de la route). Il en manque toujours 7 millions !

Comment a-t-on pu en arriver à un tel fiasco ? Comment a-t-on pu aboutir à un tel niveau d’impréparation ? Et surtout, comment a-t-on pu valider ce projet de groupement d’entreprises qui n’assurait pas un approvisionnement suffisant et confirmé en matériaux ? »

Pour Extinction Rebellion, la Région Réunion « a cédé au lobby des transporteurs réunionnais en validant la portion digue qui est un non-sens environnemental complet en plus d’être un gouffre financier (…) Ce n’est pas au contribuable réunionnais de payer les erreurs des multinationales incapables d’assurer l’approvisionnement en roches massives et qui réclament aujourd’hui entre 150 et 300 millions d’euros supplémentaires à la Région ».

« On n’oublie toutefois pas la responsabilité de la Région dans ce scandale financier car un élu n’est pas seulement là pour prendre des décisions et couper des rubans, il doit également rendre des comptes lorsqu’il faute », poursuit Extinction Rébellion, qui reproche à Didier Robert, président de la Région d’avoir fauté : « vous avez balayé le projet du tram train qui aurait été bien plus durable et aurait permis à la Réunion de se sortir de cette politique du 100 % voitures qui engendre bouchons sur bouchons, qui polluent nos centres-villes et ralentit l’activité économique. Vous avez plombé les comptes de la Région avec ce projet et la baisse cette année de 250 millions d’euros du budget régional n’est malheureusement que la partie visible de l’iceberg. De combien sera la baisse l’an prochain une fois la facture du groupement d’entreprise payée ? De 300 millions d’euros, somme réclamée par les multinationales ? »

« Les Réunionnaises et Réunionnais ne peuvent pas rester pris en tenaille entre d’un côté des lobbys des secteurs automobiles et du BTP qui font la pluie et le beau temps et de l’autre des élus peu scrupuleux de l’intérêt commun et des réalités sociales », estime Extinction Rebellion qui conclut : « Mesdames et messieurs les élus de la Région, merci d’arrêter le massacre tant environnemental que financier, arrêtez ce projet de NRL tel qu’il est, résiliez le contrat du projet de la digue, arrêtez d’hypothéquer les chances de développement durable de la Réunion en plombant les finances régionales. Vous n’êtes pas là pour servir les intérêts de quelques entreprises mais pour assurer un développement local soutenable, durable, équitable et profitable à tous ».

Extinction Rébellion Réunion