Déplacements - Transports

Route en mer impossible à finir : une demi-NRL livrée l’année des élections régionales

La Région Réunion reconnaît publiquement le fiasco du chantier pharaonique de Didier Robert

Manuel Marchal / 10 juin 2020

Hier en assemblée plénière, l’élu en charge de la route en mer a expliqué que la Région Réunion va lancer un appel d’offres pour le raccordement de la route du littoral au viaduc de la route en mer. Tout doit être bouclé l’année prochaine, année des élections régionales. Cet aveu signifie donc que la Région Réunion reconnaît le fiasco du chantier pharaonique de Didier Robert. En effet, un tel raccordement se chiffre en dizaines de millions d’euros, ce qui signifie que le reste du chantier est renvoyé aux calendes grecques. Tous ceux qui se sont endettés et qui ont investi sur la base de la promesse de Didier Robert d’une digue faite sur mesure pour les intérêts des transporteurs sont donc dans une situation extrêmement difficile.

JPEG - 114.2 ko

Peu après son arrivée à la tête du Conseil régional en 2010. Didier Robert avait remis en cause le Protocole de Matignon signé entre la Région Réunion et le gouvernement français en janvier 2007. Le Protocole de Matignon, c’était près de 2 milliards d’investissements pour réaliser un train et une nouvelle route du littoral, avec des milliers d’emplois garantis. Didier Robert et François Fillon, Premier ministre de Nicolas Sarkozy, se sont entendus pour que cet argent obtenu par Paul Vergès soit affecté à un autre chantier : une route en mer à 6 voies de 12 kilomètres entre Saint-Denis et La Possession. Paris avait obtenu de Didier Robert une concession importante. Contrairement au Protocole de Matignon, l’accord Robert-Fillon faisait reposer sur les seules finances de la Région les surcoûts inévitables d’un tel chantier, alors que dans le texte signé par Paul Vergès, l’État devait en supporter la majorité.

Route en digue impossible à construire

Pour satisfaire les intérêts particuliers de quelques transporteurs, le projet de la Région Réunion prévoyait une digue en pleine mer entre la Grande-Chaloupe et La Possession. Grâce à d’étonnantes complicités, le chantier a pu être lancé sans que ses promoteurs ne se soient préalablement assurés de la disponibilité des matériaux nécessaire à son achèvement. De là découle l’impasse actuelle.
L’autre moitié du chantier se résume essentiellement à un viaduc en mer posé sur les pentes d’anciennes coulées volcaniques sous-marines. Le tablier est terminé.
Depuis l’année dernière, une rumeur constamment démentie par la Région Réunion fait état d’un projet de raccordement du viaduc à la route du littoral à la Grande Chaloupe, là où précisément devait commencer la digue fantôme. Ceci n’était bien sûr par prévu dans le chantier initial. Hier en assemblée plénière de la Région Réunion, Dominique Fournel, l’élu en charge de la route en mer, a annoncé qu’un appel d’offres allait être lancé pour la réalisation de ce raccordement. L’objectif est de permettre aux automobilistes d’utiliser le viaduc avant la fin de l’année prochaine.

La campagne des régionales a commencé

Rappelons que 2021 est l’année des élections régionales. Compte-tenu d’une défaite quasi-assurée de Didier Robert au second tour des municipales le 28 juin prochain, et de la situation très difficile de ses alliés dans le Nord, le président de la Région ne sera pas le prochain président de la CINOR. Faute de pouvoir s’exfiltrer de la Région Réunion avant le prochain scrutin, il est aisé de comprendre pourquoi Didier Robert compte donner un coup d’accélérateur au raccordement du viaduc à la route du littoral. Ce viaduc sera en effet le seul résultat visible à mettre dans le bilan de Didier Robert depuis la réaffectation de l’argent obtenu par Paul Vergès sur le chantier de la route en mer, voici déjà 10 ans !
L’argument sécuritaire évoqué au sujet de ce raccordement est à relativiser. En effet, c’est précisément sur la moitié de la route du littoral qui restera en service qu’a eu lieu le dernier effondrement meurtrier, à quelques centaines de mètres de la Grande Chaloupe. Autant dire que cette mise en service du viaduc ne réglera pas le problème de la sécurisation de l’itinéraire reliant La Possession à Saint-Denis, ni celui des embouteillages causés par une politique de la Région donnant la part belle aux intérêts du lobby du tout automobile.
Compte tenu du coût du raccordement, il est clair que l’autre moitié du chantier est renvoyée aux calendes grecques. Tous ceux qui se sont endettés et qui ont investi sur la base de la promesse de Didier Robert d’une digue faite sur mesure pour les intérêts des transporteurs sont donc dans une situation extrêmement difficile.

M.M. 



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Pti faiseur gros mentèr en plus lu lé un chargeur d’leau. Avec tant de couilloniste lu lé comme un chien lé pris dann l’arrosoir. Lu gagne pu avancer ni reculer et pendant ce temps lu ose faire le vantard en conférence de presse en affirmant que tout va bien à la Région et même que s’il est élu maire de Saint-Denis, il élimine le coma circulatoire qui asphyxie la ville. Kitabouète.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • La route en mer n’est pas impossible à finir ; et je pense qu’il faut absolument la finir ,quitte à faire appel à l’emprunt populaire pour fiancer son achèvement si la Région ne peut plus compter sur ses moyens financiers habituels pour l’achever .Mais s’il nous faut attendre encore plusieurs années pour l’achever ; il vaudrait mieux bien entendu commencer à utiliser le viaduc en réalisant rapidement des travaux supplémentaires pour le raccorder à la route actuelle entre la grande chaloupe et la possession et prendre le temps qu’il faut pour réaliser la partie digue entre la possession et la Grande Chaloupe .

    Quand on fait des conneries il faut les gérer du mieux que l’on peut monsieur le Président. Les transporteurs qui ont investi des centaines de milliers d’euros pour livrer les matériaux nécessaires à la construction de la digue ont mare de se faire tourner en bourrique et de voir leur magnifiques camions rouiller sans travailler . cette digue aurait du être terminée depuis longtemps , mais il n’est pas trop tard pour la terminer .. Livrez nous votre viaduc à la circulation et continuez cette foutue digue de dingues dont la moitié est déjà construite . Impossible n’est pas français et encore moins réunionnais . On peut tout faire chez nous même le km de route le plus cher de notre planète .Encore un petit effort et nous arriverons au bout de notre grosse connerie .

    Article
    Un message, un commentaire ?