Transports aériens

Air Austral : Déclaration de la CGTR

Quelles conséquences sur les secteurs touchés par la baisse des aides en raison d’une subvention versée sans condition par la Région Réunion à Air Austral ?

Témoignages.re / 13 mars 2021

Quelles conséquences sur les secteurs touchés par la baisse des aides en raison d’une subvention versée sans condition par la Région Réunion à Air Austral ? Suite au projet d’une nouvelle aide publique versée par la Région Réunion à Air Austral, le CESER doit donner sa position. Voici celle de la CGTR, syndicat membre du CESER, à ce sujet.

JPEG - 91.2 ko

Suite au projet d’une nouvelle aide publique versée par la Région Réunion à Air Austral, le CESER doit donner sa position. Voici celle de la CGTR, syndicat membre du CESER, à ce sujet.

Ex abrupto pour sauver Air Austral 25 millions d’euros sont enlevés à plusieurs secteurs d’activités, dans ces derniers quelles conséquences sur les emplois ? Quid des travailleuses et des travailleurs, de futur.e.s licencié.e.s ?

- L’aide d’urgence à Air Austral de 25 millions se fait par redéploiement d’autorisations de programme (AP) et de crédits de paiement (CP).

- Les principales victimes sont :

- l’éducation, la culture, le sport restent une fois encore - une fois de trop - les variables d’ajustements, nos vecteurs d’épanouissements et de progrès social vont subir la disparition de 3,4 millions d’euros : 1,2M€ en AP et 2,2M€ en CP.

- Nos camarades du Syndicat Spektak constateront la « considération » accordée par le Conseil régional à leur plateforme revendicative pendant cette crise du Covid 19 qui frappe durement le monde entier et révèle qui est « essentiel » dans le système capitaliste actuel !

- la rénovation thermique des lycées (5,8),

- les aides régionales aux entreprises (6,2)

- le programme régional routes (8,5).

La CGTR n’est pas contre les aides aux entreprises,

- Quelles seront les conséquences en termes d’emplois et de réponse aux besoins de la population ?

- L’aide d’urgence est attribuée sans conditionnalités, ni contreparties.

La CGTR exige,

1) le renouvellement de tous les contrats, notamment les CDD,

2) l’interdiction pour cette Compagnie aérienne locale de mettre en œuvre un plan social,

3) la transparence sur les dividendes perçus par les actionnaires.

La responsabilité des entreprises au regard du territoire réunionnais doit être impérativement convoquée : ce que ne fait pas ce rapport.

La CGTR rappelle son attachement profond à la création d’un Service public du transport aérien.

Ce dossier nécessiterait un débat considérant que le transport aérien contribue à la continuité territoriale et que celle-ci relève avant tout de la responsabilité de l’État.

Il appartient au PDG d’AIR AUSTRAL ou au Président du Conseil Régional de La Réunion ou au Préfet de La Réunion de prendre notre attache afin d’apporter les réponses idoines.

p/La CGTR,
Corine Ramoune