Transports aériens

Air France réclame 100 millions à Air MAD.

Un sujet aux multiples implications

Témoignages.re / 4 janvier 2019

Notre confrère zinfo974 a écrit un article à propos de la plainte portée par Air France à Air Madagascar. Voici la teneur de l’article ci-dessous :

JPEG - 33.2 ko

« Air France réclame 46 millions de dollars supplémentaires à Air Madagascar. Une somme demandée le 12 décembre dernier devant le tribunal de commerce de Paris, qui vient s’ajouter aux 55 millions déjà en jeu, indique le site "Jeune Afrique".

Les deux compagnies aériennes s’opposent sur le montant des loyers de deux Airbus A340 loués par Air France depuis 2012. Les deux appareils qui reliaient notamment Paris à Antananarivo coûtent plus 500 000 dollars par mois à la compagnie malgache, même si cloués au sol, avait souligné l’Express de Madagascar en février dernier.

Une partie des dettes de la compagnie avait été effacée par l’intermédiaire de l’état malgache et des négociations entamées entre les deux parties pour permettre la vente des deux avions.

Entrée au capital d’Air Madagascar officiellement le 30 novembre 2017, Air Austral a pour mission d’aider au redressement et au développement de la compagnie malgache tandis que l’état s’est engagé à reprendre l’ardoise de la compagnie.

Au total dans cette affaire, 101 millions de dollars seraient à débourser si Air Madagascar devait régler la note. De quoi assombrir l’avenir de la compagnie et impacter par ricochet les comptes d’Air Austral.

La prochaine audience est prévue pour le 13 février 2019. »

A la suite de l’article, un internaute a publié un extrait de Edito que Témoignages a consacré à cette importante affaire.

Posté par GIRONDIN le 03/01/2019 18:50

.......’’.. Cela amène à s’interroger si les responsables de la compagnie réunionnaise était au courant de ce contentieux, et de ses conséquences financières potentielles qui représentent plusieurs fois les fonds investis par Air Austral dans le partenariat stratégique avec Air Madagascar ?

Ensuite, que se passera-t-il sur le jugement du tribunal de commerce de Paris condamnait Air Madagascar à payer cette somme ? Rappelons qu’Air Austral est une compagnie dont l’actionnaire à plus de 95 % est la puissance publique, via la SEMATRA dirigée par la Région Réunion. Cette singularité dans le paysage aérien, qui ne devait qu’être temporaire, date de l’époque où Didier Robert s’était octroyé la présidence d’Air Austral avec le résultat que l’on constate aujourd’hui : si on enlevait la subvention de la Région Réunion à Air Austral sous forme d’aides à l’achat de billets d’avion, Air Austral serait déficitaire alors que les cours du kérosène sont au plus bas depuis longtemps.

Souhaitons que la structure capitalistique d’Air Austral n’ait pas pour conséquence que les Réunionnais soient obligés de payer à cause de ceux qui ont choisi d’acheter Air Madagascar. Il serait intéressant de savoir si la Région Réunion a provisionné cette somme dans son budget prévisionnel, les contribuables ont le droit de savoir s’ils devront mettre encore la main à la poche à cause de Didier Robert.... Témoignage... J.B."

Ainsi, de France, d’Afrique, de Madagascar et de La Réunion un public de plus en plus large s’intéresse à ce sujet aux multiples implications.