Transports aériens

Des collégiens de l’Oasis dans le cockpit

Visite guidée à Air Austral

Témoignages.re / 16 juin 2009

Une douzaine d’élèves du collège Oasis, ont eu droit à une visite guidée de la compagnie Air Austral. Une façon d’encourager ces collégiens qui ont obtenu cette année le Brevet d’Initiation à l’Aéronautique, avec mention bien. Une visite qui pourrait susciter des vocations chez ces pilotes en herbe.

Se retrouver aux commandes d’un avion de ligne, à la place du pilote… les élèves de 3ème du collège Oasis du Port n’auraient jamais imagé une telle expérience. Pourtant, ils étaient 12 hier matin, accompagnés de leurs enseignants, à être reçus par Alain Abadie, secrétaire général d’Air Austral et par des membres de la compagnie. Au programme, une visite guidée du centre de formation, et du Boeing 777, baptisé le Léon Dierx, arrivé à La Réunion le mois dernier.
Pour ces collégiens, cette visite est à la fois une récompense et un encouragement à entretenir leur intérêt pour l’aviation. Les 12 élèves ont en effet réussi haut la main (mention bien) le Brevet d’initiation à l’Aéronautique (BIA). Certains s’y sont inscrits par curiosité, d’autres parce qu’ils envisagent de devenir hôtesse de l’air, steward et pourquoi pas pilote. « Ces élèves ont une connaissance des aéronefs, de la navigation, de la sécurité en vol, de la réglementation, de la météorologie, de l’histoire de l’air et de l’espace », précise Michel Laporte, professeur au collège Oasis et pilote privé à l’aéroclub. Les collégiens ont ainsi appris à piloter avec leur enseignant durant cette année scolaire. « Pour certains élèves, c’étaient leur baptême de l’air », ajoute Michel Laporte.

Exercices d’évacuation

A l’initiative du principal du collège, Yves Delamarche, la rencontre avec Air Austral a pu se concrétiser. Au centre de formation de la compagnie aérienne, les collégiens ont pu s’essayer aux exercices d’évacuation à bord d’une maquette d’avion, voir comment éteindre un incendie, rencontrer de jeunes salariés en formation avec le GIPN pour apprendre à maîtriser les passagers violents. Au hangar, les élèves ont visité le dernier Boeing 777. De quoi offrir « une vision réelle de l’activité aérienne », selon Alain Abadie.
Avec 820 salariés, une dizaine d’avions, l’arrivée prochaine des A380, Air Austral pourraient avoir besoin de jeunes dynamiques. Devenir pilote, hôtesse de l’air, mécanicien, ce n’est pas qu’un rêve, pour ces jeunes du Port. Un ancien élève du collège Oasis est actuellement pilote à la compagnie régionale. Un autre va intégrer le centre de formation des pilotes à Toulouse. « Je l’ai formé il y a 5 ans au BIA », se souvient Michel Laporte.
« Si vous avez une forte motivation, les obstacles ne seront pas insurmontables. On vous dira que tout ça est fait pour les autres, mais mettez cela de côté. Vous y arriverez », a déclaré Alain Abadie face à ces jeunes. Yves Delamarche, le principal du collège Oasis, compte bien encourager les vocations. Il souhaiterait offrir au meilleur élève, accompagné d’un enseignant, une découverte de la Cité de l’Espace à Toulouse. A condition que les billets d’avion soient pris en charge. Avis aux donateurs.

Edith Poulbassia