Transports aériens

Fin de l’aventure malgache d’Air Austral : comment des dirigeants ont-ils pu se faire avoir de la sorte ?

Vers la fin du partenariat stratégique

Manuel Marchal / 4 février 2020

Le partenariat stratégique permettant à Air Austral d’avoir le contrôle opérationnel d’Air Madagascar n’a pas tenu deux ans. Une double page parue le 3 février dans « le Quotidien » confirme que le divorce est acté, Air Austral voyant sa part dans le capital diminuer à 7 % selon la presse malgache. C’est la fin de l’aventure malgache d’Air Austral, dans laquelle ses dirigeants se sont engagés avec une certaine légèreté.

JPEG - 52.5 ko
A Ivato, un nouveau terminal international ultra-moderne va accompagner le développement d’Air Madagascar, Air Austral n’a pas les moyens de suivre.

Un dossier de deux pages paru dans « le Quotidien » du 3 février ressemble à la confirmation d’un acte de divorce. Air Madagascar et Air Austral se dirigent vers la fin de leur partenariat stratégique. Lancé en grande pompe voici moins de deux ans, ce partenariat devait faire d’Air Austral un actionnaire à 49 % de la compagnie nationale malgache, avec droit de veto. C’était aussi à Air Austral qu’incombait le choix de la direction opérationnelle d’Air Madagascar.
Air Austral était soutenue dans cette opération par les banques, et avait donc proposé de passer par un prêt pour financer son entrée dans le capital d’Air Madagascar. Manifestement, les dirigeants d’Air Austral ont engagé cette opération en méconnaissant profondément le fonctionnement de la société malgache.
En effet, les élections présidentielles se rapprochaient, et le président sortant était loin d’être favori. Les clauses du partenariat avec une compagnie réunionnaise étaient bien peu de chose eu égard à la pression qui pèse sur les responsables politiques malgaches. C’est ainsi qu’Ethiopian Airlines fut autorisée à desservir la Grande île, ce qui faisait de la grande compagnie éthiopienne une concurrente d’Air Madagascar sur l’axe Antananarivo-Paris. Si cette décision allait à l’encontre du partenariat, elle rappelait aussi à Air Austral qu’il fallait honorer sa part du contrat, à savoir le versement de la totalité de la somme convenue pour entrer dans le capital, soit près de 40 millions de dollars.

La Sécurité sociale malgache actionnaire d’Air Austral !

C’est alors qu’est arrivée dans le jeu la Caisse nationale d’assurance et de prévoyance de santé (CNAPS), l’équivalent de la Sécurité sociale à Madagascar. Cette dernière est devenue actionnaire d’Air Austral. Les conditions du divorce restent à préciser sur ce point, car quelle est la part de la CNAPS dans le capital d’Air Austral ?
Là dessus se greffe une enquête de l’Autorité de la concurrence visant à déterminer si le refus de laisser Corsair desservir Madagascar depuis La Réunion n’est pas le résultat d’une décision de l’État malgache (actionnaire d’Air Madagascar) pour favoriser le monopole d’Air Austral (actionnaire d’Air Madagascar) sur les liaisons entre La Réunion et la Grande île.
Il est à noter que ce partenariat a eu pour effet de créer un monopole au profit d’Air Austral. Tous les vols se dirigeant depuis La Réunion vers Madagascar sont opérés par des avions d’Air Austral, et commercialisés par Air Austral et Air Madagascar. Quant aux vols desservant le Nord de Madagascar en provenance de l’archipel des Comores, ils sont opérés par Ewa, filiale mahoraise d’Air Austral. Enfin, les lignes intérieures de Madagascar sont desservies par Tsaradia, filiale d’Air Madagascar créée par la direction nommée par Air Austral. Les prix des billets ont connu une forte augmentation, et aller à Antananarivo peut coûter aussi cher qu’aller à Paris, alors que la distance et 10 fois moindre. Les tarifs des vols intérieurs et de Ewa Air sont aussi nettement prohibitifs, bien loin en tout cas du tarif observé en Europe pour des distances analogues, où il est facile de trouver un billet d’avion à moins de 100 euros.

Un mépris qui coûte cher

La défaite dès le premier tour du président sortant et la victoire d’Andry Rajoelina à la présidentielle ont amené au pouvoir une équipe qui ne partageait pas la stratégie précédente. Ce n’était pas de bon augure pour Air Austral. De plus, les dirigeants de la compagnie réunionnaise n’ont pas les moyens d’être en accord avec les objectifs que le président Rajoelina fixe à Air Madagascar. Il compte relancer des destinations, en ouvrir de nouvelles, pour doubler rapidement le nombre de touristes. A Ivato, une nouvelle aérogare ultra-moderne dédiée aux vols internationaux sera inaugurée dans quelques semaines. Manifestement, Air Madagascar doit franchir une nouvelle étape dans son développement, et Air Austral n’est pas prêt pour suivre dans l’augmentation de capital prévue. En conséquence, tout ce que la compagnie réunionnaise a injecté dans Air Madagascar, sous forme d’argent et de moyens humains, va profiter à d’autres. Et les dirigeants d’Air Austral assisteront comme spectateur à tous ces développements.
Une fin qui remet les penseurs d’Air Austral à leur place. Comment ont-ils pu croire, comme le proclamait dans la presse le PDG Marie-Joseph Malé, qu’Air Madagascar était « un relais de croissance » ? Voir des Réunionnais traiter de la sorte la compagnie nationale de Madagascar ne pouvait pas laisser indifférent les représentants du peuple malgache, cela n’a pas arrangé les choses. Les Malgaches lui ont renvoyé la monnaie de sa pièce, traitant Air Austral comme un relais de croissance qui a permis passer un cap difficile. C’est ce que retiendra l’histoire.

Décolonisation

Maintenant, une nouvelle étape va commencer pour Air Madagascar, débarrassée de la tutelle d’Air Austral, compagnie venue de La Réunion, qui reste pour beaucoup de Malgache un pays qui a voulu les coloniser, et cela d’autant plus que l’actionnaire ultra-majoritaire d’Air Austral est une SEM présidée par la Région Réunion, vue comme une institution française.
Fin de l’aventure malgache d’Air Austral : comment des dirigeants ont-ils pu se faire avoir de la sorte ? Laissons à nos lecteurs la joie de chercher dans le vocabulaire créole le mot le plus apte à décrire la situation.

M.M.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Cet article est totalement extrait du contexte réel de la situation d’air Mad.

    1/ Air Austral n’a pas honoré l’intégralité de son entrée en Capital (environ 50/%)

    2/ le 13/02 la cours d ’Appel de Paris (suspensive) l devrait rendre exigible la première condamnation d’ Air Mad à verser 43 Millions de $ à Air France sous contrainte de saisie des 2 A340

    3/ la seule alternative viendrait d’un puissant actionnaire du golf, on parle de Katar Airways pour jouer les chevaliers blancs

    3/ je suis utilisateur fréquent d’air Mad et régulièrement cloué au sol par les défaillances de la compagnie. Je suis néanmoins un fidèle supporter de cette dernière

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Enfin, je suis content que Madagascar et les Malgaches sont ouvert les yeux. Merci à VOUS président Rajoelina. Merci à vous d’avoir et le travail et pour le peuple. Et c’est comme ça que les touristes vont regagner. La confiance de votre gouvernement et votre pays, je vous félicite pour cette remise en place. De la dix de France dont la Réunion fait partie. Bravo et encore mille fois bravo, j’espère que vous allez travailler dorénavant avec Corsair qui était une compagnie extraordinaire et qui surtout mettez les prix. Convenable et respectable pour votre peuple pour les touristes et pour les Réunionnais encore une fois bravo à vous et à votre votre gouvernement.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Qui croyait prendre les autres pièges, j’en ai pris soi-même à son propre piège, c’est la loi de l’attraction le respect de l’humain. Le respect des hommes le respect des femmes le respect des enfants le respect des voyageurs le respect d’un peuple et le respect d’un pays chapeau bas monsieur le président recevez tous mes respects es-tu ma gratitude et surtout la gratitude de beaucoup de voyageurs. Une voyageuse qui fréquente et que toi doit être beau pays et votre bon peuple qui est toujours souriant et serviable. Maintenant, il faudrait dans un premier temps. Que la corruption cesse vraiment arrivato. Je suis fier et heureux que vous avez remis certains. Aller à place et que vous leur avez montré que chez vous vous avez aussi des gestionnaire des experts. Encore une fois bravo.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Comment disent les créoles ??
    Baisé canard ........Tout y est résumé.Le canard ne vole plus
    Et dire qu’ils ont même signé un avion pour air mad
    Qui connait un étranger venu à Mada qui est reparti en sifflotant ??Tous,je dis bien tous sont repartis une main devant et une main derriere.
    AN TCHOUI disent les antillais

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Air Austral se prend un bon retour de manivelle et c est bien fait pour eux...ils abusent des clients , les méprisent...il n y a que le fric qui l interesse....la qualité , le respect, ils n en ont que faire...Je parle du DG d Air Austral...les hôtesses et stewards sont des employés qui font leur job correctement. Ici à Mayotte nous sommes pris en otage. On dit que la piste est trop courte pour certains avions mais des 737 et A320 y arrivent bien....si seulement une autre cie pouvait desservir Mayotte avec des tarifs plus compétitifs et des avions en bon état..on connaîtrait d autres facilités de voyages

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Quel bonheur de voir air Austral prendre le bouillon
    Cette compagnie qui se gave depuis des années sur le dos de la population réunionnaise en pratiquant des prix prohibitifs tout ça pour engraisser la SEM et les amis actionnaires

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Marché de dupes, des deux côtés, et finalement au détriment des voyageurs et du développement du tourisme de Madagascar !!!

    Les services et le rapport qualité/prix/confort des avions d’Air Madagascar se sont considérablement détériorés depuis les années 2000 (emploi systématique des ATR car plus assez de B737 pour desservir des destinations lointaines comme NOS et DIE (près de 2 heures de vol, + 2 heures exigées de HLE à l’embarquement), ni les destinations régionales, où la concurrence a creusé l’écart avec MD, les dates et les horaires de départ trop souvent non respectés, la restriction drastique en 10 ans des destinations et des fréquences nationales et internationales, la restriction au delà des normes admises chez les autres transporteurs concurrents des franchises de poids de bagages à mains et en soute, l’augmentation inconsidérée des prix des vols sur tous les parcours (hors axe TNR/MRS/PAR), ont naturellement poussé la clientèle vers les compagnies concurrentes, et même vers la route, sur les axes intérieurs TNR TMM et TNR MJN par exemple !!!

    Quant à l’exploit de réussir à faire virer Corsair de la destination Madagascar, depuis la France et la Réunion, à en éliminer les avions d’Air Madagascar aussi par la suite, et de quasi immédiatement augmenter le prix de l’axe TNR/RUN/TNR de plus de 50% concomitamment, montre l’arrogance d’Air Austral, qui aura bien du mal à ne pas se faire traiter de néo-colonialiste après ce fiasco commun aux deux partenaires, Air Austral risquant de payer très cher également l’absorption/disparition déguisée d’Air Madagascar qu’elle semble avoir effectivement planifiée lors du montage de ce partenariat de dépeçage !!!

    Et si mon analyse est fausse, entièrement ou partiellement, qu’on me le dise, ce sera au moins une ... bonne nouvelle, et je serai presque heureux que mon point de vue soit en tout ou partie inexact !!!

    Avec tristesse, sincérité et nostalgie d’un passé glorieux et prometteur de Madair, d’AirMad, et puis d’Air Madagascar, des temps à peine plus anciens, où la compagnie faisait la fierté de ses actionnaires initiaux, méprisés aujourd’hui, et de tous les "pratiquants" de Madagascar, et même de ceux qui ne pouvaient voyager en avion, faute de pouvoir d’achat, avant même que ce dernier ne devienne si bas pour autant de gens, le temps où MADAIR offrait avec une fierté légitime, sous les cieux de Madagascar, "le réseau le plus dense du monde", avec une bonne trentaine d’escales à l’époque, et était, propriétaire et non locataire de TOUS ses avions, même si parfois ils étaient achetés à crédit !!!

    Le temps où il ne venait pas à l’idée des gens, de qualifier Air Madagascar ... "d’Air Peut-être", comme si c’était une bonne blague à faire rire !!!

    En espérant de tout cœur que le fier Papanga de MADAIR ne sera pas cette fois-ci, définitivement dévoré par les ... vautours qui planent au dessus de sa tête blessée par les trahisons successives, et que le Phoenix pourra renaître des cendres qui s’annoncent, tout en s’ouvrant à la concurrence, mais avec audace, intelligence, compétitivité et qualité de service, et non l’inverse !!!

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Esperons que les prix des billets vont revenir a la normale ...Air Austral abusait !@ !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bonne nouvelle, finie le monopole et les abus d’Air Austral. Un billet d’avion Réunion-Tana coûte plus cher que Réunion-Métropole et vous trouvez ça normal ? Logiquement Corsair devrait rétablir ses vols vers la grande île pour des tarifs abordables et raisonnables. "Ban na y bèz pi nout larzan astèr"

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • C.J.Chronique d’ une fin annoncée

    " Atterrissage forcé pour le partenariat stratégique Air Madagascar/Air Austral ?" Sic Air & Cosmos Fce

    Les bonnes pages de Témoignages.
    A propos du "guêpier"...aérien régional. Que j’ avais vu initialement et personnellement, comme un renforcement économique et stratégique de 2 entreprises...malheureusement, l’ affaire a tourné au vinaigre !
    C’ est même pas sûr qu’ on arrive à sauver les meubles du côté Air Austral.
    Et comme toujours, chacun veut midi à sa porte.

    Le meilleur des résumés de la situation, jamais lu jusqu’à maintenant..(que je souligne pour ma part).

    "Fin de l’aventure malgache d’Air Austral : comment des dirigeants ont-ils pu se faire avoir de la sorte ? Laissons à nos lecteurs la joie de chercher dans le vocabulaire créole le mot le plus apte à décrire la situation." C’ est vrai..

    Mais on est obligé de rapprocher ça de ceci, à encadrer, à retenir à tout prix..

    "Manifestement, les dirigeants d’Air Austral ont engagé cette opération en méconnaissant profondément le fonctionnement de la société malgache." Ce constat d’ une mentalité collective est le reflet d’ une mentalité individuelle constante.
    Pour rester dans la fidélité de la tradition ancestrale du Malgache, le mariage ou l’ association d’ intérêts avec un étranger, est toujours mal considérée,jusqu’à occasionner des rejets.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • C.J.De tout ça, il ne faut pas oublier aussi, selon certains, du pays, à propos de la situation générale de Air Mad, " que le président actuel est totalement responsable de la situation de Air Mad ,suite à l’achat des brocantes de Airbus". J’ adore le style et la sincérité de mon ami internaute.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • C’est mon ami narayanin qui est content ouhoun

    Article
    Un message, un commentaire ?