Transports aériens

Relance de la « continuité territoriale » : coup porté au tourisme à La Réunion

Après la défaite historique de la droite à Saint-Denis, l’urgence de démarrer la campagne des régionales

Manuel Marchal / 9 juillet 2020

Alors que le secteur du tourisme crie au risque de faillite, la Région Réunion utilise l’argent public pour créer les conditions pour que des clients potentiels dépensent leur argent en France. Cette mesure entre en contradiction avec une autre annoncée par la Région Réunion entre les deux tours des municipales à Saint-Denis : la distribution de bons de réduction pour que des Réunionnais dépensent leur budget vacances chez les professionnels du tourisme à La Réunion. C’est la conséquence d’un choix : commencer dès maintenant la campagne des élections régionales en relançant une dépense visant à faire augmenter la cote de popularité du président de la Région Réunion. Les professionnels du tourisme savent désormais à quoi s’en tenir.

JPEG - 113 ko

En pleine épidémie de coronavirus, la Région Réunion a annoncé lundi la reprise de la distribution de bons de réduction sur les prix des billets d’avion pour les personnes qui souhaitent passer des vacances en France, et pour d’autres qui ont envie de venir à La Réunion.
Cette annonce intervient alors que se termine l’année scolaire. Pour les familles qui ont les moyens d’aller en France, cette aide publique diminue considérablement le coût du voyage, ce qui permet donc de dépenser plus d’argent en France.

Fuite de touristes potentiels

La relance de cette mesure populiste vient contrarier les effets d’une autre disposition prise par la Région Réunion, présidée par Didier Robert qui était alors candidat aux élections municipales : un bon de réduction pour les familles réunionnaises qui souhaitent passer des vacances dans un gîte ou un hôtel à La Réunion. Si cette décision n’a pas permis au président de Région de renverser la situation au second tour des élections municipales à Saint-Denis, elle est néanmoins soutenue par des professionnels du tourisme qui veulent attirer plus de clients sans avoir à baisser leurs marges.
Le redémarrage de l’aide au financement du billet d’avion pour aller dépenser son argent en France va donc dès le départ handicaper sérieusement les hébergeurs qui voient là s’échapper une clientèle potentielle qui a les moyens de se payer un séjour dans leurs établissements.

Priorité aux régionales

Mais pour la Région Réunion, la priorité reste la prochaine campagne des élections régionales. L’échec de Didier Robert à Saint-Denis oblige à tout miser sur une réélection pour garder les avantages procurés par cette position de pouvoir. Il est clair que donner pour chaque voyageur un bon de réduction est une mesure qui contribue à augmenter la popularité du président de l’institution qui paie. Et pour qu’une telle mesure ait encore plus d’effet, la Région Réunion compte augmenter le nombre de ses antennes dans les régions. Un maire a déjà annoncé l’ouverture d’un bureau de la Région dans sa commune.
Alors que le secteur du tourisme crie au risque de faillite, la Région Réunion utilise l’argent public pour créer les conditions pour que des clients potentiels dépensent leur argent en France. C’est la conséquence d’un choix : commencer dès maintenant la campagne des élections régionales.

M.M.