International

En attendant un Etat, les palestiniens lancent leurs propres codes postaux

Pour un Etat palestinien

Témoignages.re / 8 février 2021

L’Autorité palestinienne a annoncé le 7 février le lancement d’une initiative pour faire valoir ses codes postaux, un geste de souveraineté destiné à simplifier la réception de colis dans les territoires qui n’ont pas le statut de pays.

Jusqu’à présent le courrier international, acheminé vers ou à partir des Territoires palestiniens, transite soit par la Jordanie, soit par Israël. Mais l’Autorité palestinienne a indiqué avoir demandé à l’Union postale universelle d’informer ses États membres de l’entrée en vigueur de codes postaux palestiniens.

"Dès avril, les envois postaux qui ne portent pas un code postal palestinien ne seront pas traités (...) il s’agit de faire valoir le droit palestinien", a déclaré le ministre palestinien des Communications Ishaq Sidr lors d’une conférence de presse à Ramallah, siège de l’Autorité palestinienne.

L’Autorité palestinienne espère ainsi que l’adoption de codes postaux palestiniens mettra fin à la saisie des envois en provenance de l’étranger, a ajouté le ministre. Ce dernier a indiqué que six tonnes de colis restent détenus en Jordanie depuis 2018, il a accusé le gouvernement israélien d’avoir "entravé" l’accès à des lettres et colis dans les Territoires palestiniens.

L’utilisation du nouveau code postal "empêchera Israël de saisir les envois postaux qui viennent en Palestine, et contribuera à une plus grande efficacité" des services, a déclaré à l’Agence France Presse, Imad al-Tumayzi, responsable des relations internationales à la poste palestinienne.

"En 2020, nous avons recensé plus de 7.000 violations du matériel postal du côté israélien, que ce soit par l’ouverture de colis, leur saisie ou la convocation de leurs propriétaires pour enquête", a souligné ce dernier.

Cet acte de souveraineté de l’Autorité palestinienne, qui aspire à l’émergence d’un État palestinien reconnu par la communauté internationale, intervient après la polémique dans les territoires palestiniens sur le coût des envois postaux. De nombreux palestiniens se plaignent d’avoir à payer des services de messagerie privés pour envoyer des colis ou des lettres à l’étranger.

"La question des codes postaux est plus symbolique que pratique", a indiqué à l’AFP, un employé de la poste palestinienne requérant l’anonymat. Ce dernier a précisé qu’"un codage postal ne pourra véritablement être mis en place que lorsque l’Autorité palestinienne contrôlera des ports ou des aéroports".

Actuellement, la Cisjordanie, territoire coincé entre Israël et la Jordanie, n’a aucun aéroport civil en fonction. De plus, les plans visant à mettre en place un port commercial dans la bande de Gazane se sont pas concrétisés. Pourtant, ce territoire palestinien est séparé géographiquement de la Cisjordanie par Israël, et bénéficie d’un accès à la Méditerranée.