Madagascar

Cérémonie de lancement de la réhabilitation du Rova

Reconstruction d’un symbole de l’indépendance malgache détruit par un incendie

Témoignages.re / 16 avril 2019

Le 11 avril dernier à Antananarivo, Andry Rajoelina, président de Madagascar, a dirigé une cérémonie lançant solennellement la reconstruction du Rova, le Palais de la Reine. Cet édifice symbolisant l’indépendance de Madagascar avant l’annexion de la Grande Ile par la France, avait été très gravement endommagé par un incendie en 1995. Il est depuis interdit au public. L’objectif est de terminer la reconstruction du Rova ainsi que d’autres bâtiments attenants d’ici le 60e anniversaire de l’indépendance de Madagascar, c’est-à-dire l’année prochaine. Voici des extraits d’un communiqué de la présidence malgache précisant l’importance de ce chantier.

JPEG - 105.1 ko

« Le Palais de la Reine d’Antananarivo fut autrefois, à l’époque de la Royauté, le lieu destiné aux grands monarques malgaches issus des hautes terres de Madagascar, pour exercer leur pouvoir, et faire valoir l’unité et la souveraineté nationale, malgré les diversités et les différentes origines des malgaches. C’est ce que le Président de la République Andry Rajoelina a rappelé ce jeudi 11 avril lors de son allocution à la cérémonie de lancement des travaux de réhabilitation du Grand Palais Royal d’Antananarivo, composé du Palais de Besakana, du Palais de Manjakamiadana, et tous les importants patrimoines marquant l’histoire de Madagascar qui se trouvent à l’intérieur du Palais.

Le Grand Palais Royal d’Antananarivo constitue ainsi un important patrimoine national, puisqu’il s’agit d’un endroit historique où les Grands Rois et Reines ont exercé leur autorité sur tout le territoire national. Il s’agit donc d’un monument historique qui représente l’Unité et la Souveraineté nationale malgache d’antan.
le Président Andry Rajoelina a donc lancé ce jour les travaux de réhabilitation à travers la reconstruction en premier lieu du Palais de Besakana, le palais le plus ancien construit par le Roi Andriamasinavalona, et qui sera suivi prochainement par la reconstruction des autres palais restants. Pour le Chef de l’État, la finalisation de ces travaux de réhabilitation du Palais Royal d’Antananarivo contribuera à nouveau, à renforcer la souveraineté nationale, et permettra également de raviver la fierté et le patriotisme des malgaches, qui sont à la base de la renaissance et de l’Émergence de Madagascar, a-t-il ajouté.

Pour rappel, ce Palais Royal fût incendié dans la nuit du 6 novembre 1995 et n’a jusqu’ici réussi à renaître de ses cendres. Aujourd’hui, le Président Andry Rajoelina a fait une annonce solennelle pour la réhabilitation totale et définitive de ce monument historique avant la célébration du soixantième anniversaire du retour de l’indépendance de Madagascar pour l’année prochaine. C’est un défi pour toute la Nation dit-il, car les jeunes générations doivent connaître et apprendre de leur histoire pour pouvoir mieux avancer. Par ailleurs, toutes les édifices et monuments composants le Palais autrefois, seront tous reconstitués, et l’État fera tout le nécessaire afin de pouvoir le classer parmi les Grands Patrimoines Mondiaux. »