Madagascar

Les efforts de Madagascar pour la biodiversité salués

Programme d’implication des communautés locales

Témoignages.re / 3 novembre 2016

Un expert de l’ONU a mis en évidence les efforts faits par les associations pour protéger la biodiversité de Madagascar.

Au terme de sa visite dans la Grande île, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l’homme et l’environnement, John H. Knox a noté que, en dépit de sérieux défis, Madagascar a longtemps été un pionnier dans l’exploration et la mise en œuvre des moyens pour permettre aux communautés locales de participer à la gestion, et de recevoir des avantages de la protection de sa diversité biologique si inestimable, l’une des grandes merveilles du monde.

M. Knox a visité un parc communautaire à Andasibe, où une association locale protège l’habitat des lémuriens, caméléons, et bien d’autres espèces en danger critique, entre autre en produisant et en replantant des jeunes plants, par l’éducation environnementale, les activités d’écotourisme, et l’élimination des espèces envahissantes.

« Le travail de ces communautés locales est un complément essentiel aux efforts déployés par les parcs nationaux de Madagascar pour protéger les espèces uniques du pays, qui continuent d’être gravement menacées, y compris par le trafic illégal pour satisfaire les marchés dans d’autres pays », a-t-il dit.

L’expert a souligné que la communauté internationale et le gouvernement de Madagascar doivent redoubler leurs efforts pour lutter contre le trafic illicite, y compris le trafic de bois de rose et d’autres bois précieux, ainsi que des tortues marines.