Madagascar

Taux d’inflation de 6,4% à Madagascar

Témoignages.re / 12 septembre 2008

Madagascar a enregistré en mai 2008 un taux d’inflation de 6,4% par rapport au mois de mai 2007, a-t-on appris lundi des statistiques publiées par l’Institut National de Statistiques malgache (INSTAT).
Les prix à la consommation sur les aliments de base dans la capitale ont augmenté de 6,4%, alors que les prix des produits importés ont augmenté de 9,4% et les prix des produits locaux ont augmenté de 6,3% au cours de la période entre mai 2007 et mai 2008, selon les mêmes sources.
Toutefois, selon “Les Nouvelles”, un journal en langue française, paru lundi, les prix des produits alimentaires ont diminué depuis le mois de mai cette année, avec des articles de première nécessité en baisse de 1,3% et les prix des produits alimentaires baisse de 0,9% grâce à une bonne récolte cette année.
En outre, les prix du sucre ont diminué de 3,1% en mai dernier et le prix du riz a baissé de 2,9% depuis la dernière saison de récolte, mais a repris sa tendance à la hausse depuis juillet de cette année.
Le ministre malgache de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie, Ivohasina Razafimahefa, a déclaré à la radio nationale malgache, dans la nuit de dimanche à lundi, que le prix du riz sur le marché international a augmenté de 720 dollars la tonne au début de cette année par rapport à celui de 360 dollars la tonne un an plus tôt.
Dans le contexte de la crise alimentaire mondiale, les prix des produits alimentaires n’ont pas suivi l’augmentation due aux mesures préventives prises par le gouvernement malgache, notamment la révolution verte et le riz importé de l’Inde.
Le ministre a déclaré que Madagascar a été le sixième pays africain où les prix des produits alimentaires ne sont pas coûteux.
Face à l’inflation à Madagascar et l’augmentation des prix du pétrole international, le gouvernement a pris une série de mesures visant à réduire leur impact sur la vie des Malgaches alors qu’il a également encouragé son peuple à améliorer la production agricole avec l’aide de partenaires et bailleurs de fonds.