Photo du jour

Les étudiants obtiennent le gel des loyers en cité U

Opération coup de poing des étudiants au Rectorat

Témoignages.re / 10 mars 2009

En grève depuis plusieurs semaines, les étudiants de l’université ont envahi le Rectorat hier matin. Pour faire entendre leurs revendications, ils ont été reçus par les représentants de l’Académie, en l’absence du recteur Mostafa Fourar, à Paris pour rencontrer ses deux ministres de tutelle.

Encore une opération choc des étudiants grévistes. Après le faux suicide collectif, l’immolation d’une marionnette représentant le Président Sarkozy et le lancer de savates devant le Rectorat, ce lundi 9 mars 2009, près d’une cinquantaine d’entre eux ont envahi l’institution vers 8h30. L’administration de l’Académie a continué à fonctionner sans pouvoir accueillir de public, étant donné la fermeture des portes par les étudiants.
Ces derniers demandent le report de la masterisation de l’accès aux concours d’enseignants (il faudrait un Bac +5 au lieu d’un Bac +3 pour devenir professeur) et l’annulation de la suppression de postes d’enseignants-chercheurs. Souhaitant faire entendre leurs revendications, les grévistes ont été reçus par le directeur de cabinet Jean-Luc N’Guyen Phuoc, le secrétaire général Eugène Krantz et le secrétaire général adjoint Erwan Paulard. Une trentaine de membres du COSPAR étaient présents pour soutenir les étudiants et assister à la réunion.
Une heure plus tard, ils en sont ressortis « déçus ». « Nous avons obtenu le gel des loyers pour les logements étudiants. Concernant le reste des revendications, il n’y a aucune avancée. Il faut renforcer nos actions », a affirmé Gilles Leperlier, président de l’UNEF. Il appelle les étudiants à se mobiliser en nombre ce mardi 10 mars 2009. En attendant, le Rectorat demeure occupé.
Mostafa Fourar, le recteur, est actuellement à Paris pour rencontrer dans les prochains jours le ministre de l’Education nationale Xavier Darcos et la ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Pécresse.