Actualités

10 grandes idées du PCR pour les jeunes

9e Congrès du PCR – 5 février 2017 à Sainte-Suzanne

Témoignages.re / 28 janvier 2017

182 000 réunionnais sont à la recherche d’un emploi à La Réunion. Près d’un Réunionnais sur deux vit en dessous du seuil national de pauvreté. Une situation socialement « hors norme », qui touche principalement les jeunes.

JPEG - 100.9 ko

Cette détresse sociale s’illustre tous les jours à travers le monde : l’Europe, la France et bien sur La Réunion. Le monde bouge, la population augmente, de plus en plus vite, et la société lutte pour suivre sa cadence.

Les intellectuels parlent de crise. Je pense que nous devons y voir aussi des possibilités et de nouvelles opportunités.

Surtout, nous devons avoir une vision globale des choses, même quand il s’agit de travailler sur un territoire bien défini, comme La Réunion. Nous devons inscrire notre territoire dans une dynamique mondiale et répondre en local aux enjeux planétaires.

Comment La Réunion va-t-elle faire face aux bouleversements que le monde s’apprête à subir ? Comment résoudre nos problèmes dans une Europe aussi élargie qui a déjà de multiples problèmes à régler ?

Le rôle du responsable politique est d’anticiper l’ensemble de ces changements, de dresser un cap, de déterminer un projet et de l’appliquer. C’est ce projet que porte aujourd’hui le Parti Communiste Réunionnais (PCR), qui concerne toute la population réunionnaise et particulièrement les jeunes. De ce projet global pour le développement durable et solidaire du pays, je fais le choix de cibler 10 grandes idées qui concernent directement les jeunes. L’action politique du PCR s’inscrit pleinement pour les prochaines générations. Chaque génération est face à au défi d’un monde en mouvement. A nous d’y répondre ou de trahir notre mission.

10 grandes idées du PCR pour les jeunes

1. Un moratoire pour les postes dans la fonction publique

Le chômage est le principal fléau à La Réunion et touche principalement les jeunes. Les jeunes réunionnais sont de plus en plus formés et ont les qualifications pour occuper les postes disponibles dans la fonction publique. Malgré tout, ceux qui ont obtenu leur concours sont obligés de quitter l’île pour travailler alors que des postes existent et sont disponibles à La Réunion.

Le PCR propose donc un moratoire pour les postes disponibles dans la fonction publique. Cela veut dire que tous les postes disponibles dans la fonction publique à La Réunion seront réservés aux personnes de La Réunion.

2. Tous les emplois doivent passer par le Pôle Emploi

A La Réunion plus de la moitié des postes disponibles dans le privé ne passent pas par Pôle-Emploi. Ils passent souvent par le bouche à oreille, les boites d’intérim ou restent en interne des entreprises.

De la même manière, que l’on oblige les demandeurs d’emplois à s’inscrire à Pôle Emploi, le PCR propose d’obliger les employeurs à déposer leur offre au moins à Pôle Emploi.

3. Transformer les emplois aidés en emplois pérennes

En 35 ans en France, 80 dispositifs différents d’emplois aidés ont été misent en place. Chaque dispositif a montré ses limites et n’a fait qu’accentuer la précarité. Pour finir avec cette précarité, le PCR propose une gestion démocratique du dispositif des emplois aidés en les orientant vers deux secteurs d’avenir et créateur d’emplois : l’aide à la personne et la protection de l’environnement.

4. Adapter l’éducation à nos spécificités

Les Réunionnais-es venu-es de tous les coins du Monde, constituent un peuple avec son histoire, sa culture, sa langue, son identité. Cette histoire doit être cultivée et enseignée à l’école dès le plus jeune âge. Pour favoriser cette éducation, les calendriers et rythmes scolaires devront respecter notre climat et notre positionnement géographique.

5. Développer d’autres moyens de transports

une récente étude de Pôle Emploi révèle que le manque de transport est le principal frein à la recherche d’emplois. Dans notre île, l’automobile est le principal moyen de déplacement et se déplacer devient de plus en plus compliqué. C’est pour cela que le PCR propose la construction d’un réseau ferré tout autour de l’île et le développement de la multi-mobilité et l’inter-mobilité (vélo, transports collectifs,…).

6. Renouveler la classe politique

Les jeunes et les femmes sont peu représentés dans la classe politique. Pour permettre une meilleure représentation de la société Réunionnaise, le PCR propose la création d’un statut de l’élu-e lui donnant les moyens d’exercer ses responsabilités mais limitant ses indemnités et ses mandats ainsi que leur durée. L’élu devant servir la population avec abnégation et dévouement.

7. L’insertion de La Réunion dans son espace géographique (Co-développement)

Autour de nous, il n’y a aucun pays bénéficiant d’un régime de formation, initiale, professionnelle et continue semblable au nôtre. Malgré les critiques sur notre système éducatif, nous avons un rôle à jouer dans l’Océan Indien. Les pays de la zone auront besoin de formateurs et de gens formés dans tous les secteurs de la vie économique, sociale, culturelle et sportive. La Réunion doit s’insérer dans son espace géographique en plein bouleversement.

8. Création de l’Université Francophone de l’Océan Indien

L’atout de La Réunion en matière de formation peut également servir à la création d’une université Francophone de l’Océan Indien, utile à tous les pays de la zone et ouvrant d’autres perspectives aux bacheliers de La Réunion.

9. Une politique de logement audacieuse

Nous sommes de plus en plus nombreux à vivre chez nos parents faute de moyens financiers ou par manque de logements disponibles ou accessibles. Dans ce domaine, le PCR propose une politique de logement audacieuse basée sur la mobilisation du foncier disponible (Etat, collectivités territoriales,…), la lutte contre la spéculation foncière et l’appel aux projets innovants, écologique, à bas coûts et l’autoconstruction.

10. Agir pour l’environnement

Les effets du réchauffement climatique imposent une révision de l’aménagement du territoire par des mesures d’adaptation et de précaution. Le développement des énergies renouvelables pour atteindre l’autonomie énergétique de La Réunion en 2030. Enfin, agir pour l’environnement c’est aussi protéger notre biodiversité remarquable, inscrite au patrimoine mondial.

Un jeune militant du PCR