Actualités

André Thien Ah-Koon : « le Conseil départemental est en faillite »

Orientations budgétaires 2017 du Conseil départemental

Témoignages.re / 27 octobre 2016

La dépendance du Conseil départemental à des dotations exceptionnelles versées annuellement par l’État est une illustration de la situation financière très précaire de la collectivité réunionnaise chargée de l’action sociale.

JPEG - 42.2 ko
André Thien Ah-Koon.

Si l’État ne tient pas ses engagements, alors c’est la faillite, indique le conseiller départemental du Tampon. Il constate les difficultés d’équilibrer le budget et rappelle que ces difficultés remontent à près de 10 ans. L’État ne compense pas suffisamment les compétences transférées, ajoute-t-il. Il soutient la demande faite à l’État de régulariser sa dette, et que ce dernier s’engage à ne plus laisser cumuler le déficit. Pourquoi pas un accord avec l’État pour que ce dernier éponge sa dette sur 10 ans.

L’égalité réelle ne tient pas compte de la situation explosive dans laquelle se trouve les Réunionnais. L’arrêt des financements des contrats aidés peut entraîner des troubles dans le pays. Des jeunes pourraient préférer la prison plutôt que d’être libre sans rien. La désespérance est grande dans les familles réunionnaises. Le problème de la France est un problème de recettes. Il rappelle que la mise en place des APE va conduire à l’effondrement de notre économie. Les 38 millions sont un combat à mener chaque année avec l’énergie du désespoir.

Et de souligner le retard en matière économique et touristique par rapport à Maurice.

Dernier point : Air Austral est-elle capable de résister à une concurrence internationale ? La hausse du baril du pétrole compromet par avance l’efficacité d’une augmentation de capital.