Actualités

Baisse annoncée du POSEI : Karine Lebon interpelle le ministre de l’Agriculture

Assemblée nationale

Témoignages.re / 7 octobre 2020

Tout juste élue députée de La Réunion, Karine Lebon a interpellé le ministre de l’Agriculture au sujet de la baisse des crédits européens destinés à une partie des agriculteurs de notre île. Elle a également souligné qu’à la différence de La Réunion, qui est menacée d’une baisse du POSEI, les crédits de la PAC destinés aux agriculteurs en France ne diminuent pas, d’où une interrogation sur cette différence de traitement au détriment des agriculteurs de notre île.

JPEG - 102.1 ko

« Ma question s’adresse à Monsieur le Ministre de l’agriculture.

La crise sanitaire que nous subissons a mis en évidence l’urgence de développer les productions locales dans les secteurs stratégiques. Dans cette nouvelle cartographie, la sécurité alimentaire occupe une place centrale, surtout lorsqu’il s’agit de petits territoires insulaires. Cette évidence est largement admise mais la Commission européenne vient de donner un signal inquiétant.

En dépit des engagements successifs des commissaires à l’agriculture et malgré le vote du Parlement européen, la Commission a décidé ces jours-ci de diminuer le budget du POSEI qui, je le rappelle, est la déclinaison de la PAC pour les régions dites ultrapériphériques.
Les aides directes à destination des agriculteurs des régions d’Outre-mer seraient ainsi amputées de 77 millions d’euros pour la période 2021-2027, dont moins 25 millions pour la Réunion.

Cette diminution est une exception puisque dans le même temps l’enveloppe française de la PAC est, elle, maintenue et préservée. Pour quelles raisons les territoires les plus pauvres devraient-ils de surcroît être ainsi pénalisés ? Ce paradoxe est incompréhensible et est très mal vécu par nos agriculteurs et l’ensemble de nos filières agro-industrielles.

Si elle devait se confirmer, la position de la Commission aggraverait la situation actuelle où les fonds POSEI sont déjà insuffisants et doivent être complétés par des aides nationales.
Pire, l’autosuffisance alimentaire de nos territoires, qui est désormais un objectif partagé par tous, serait durablement compromise.

Monsieur le Ministre, quelle initiative comptez-vous prendre, en liaison avec l’Espagne et le Portugal, pour que l’enveloppe du POSEI soit au moins maintenu à son niveau actuel.

Dans sa réponse, le Ministre de l’agriculture a affirmé à deux reprises que la décision de la Commission européenne de diminuer de 4 % le POSEI n’était pas acceptable. Il a fait part de la mobilisation totale du Gouvernement et annoncé un plan d’actions mené de manière conjointe avec le Ministre des affaires européennes et le Ministre des Outre-mer. »