Actualités

Bébert Prégent, zarboutan nout Parti !

60 ans du PCR : initiative de la Section communiste de Saint-André

Paul Dennemont / 17 mai 2019

A l’occasion du soixantième anniversaire - 17 et 18 Mai - du PCR, la Section de Saint-André salue l’un des siens, Albert Prégent, un fidèle parmi les fidèles, et doyen de ses adhérents.

JPEG - 33.7 ko
Albert Prégent dit Bébert.

Albert Prégent dit Bébert est le doyen des adhérents de la Section PCR de Saint-André. Ce 17 mai, il fête ses 93 ans. Bébert n’a pas connu les bancs de l’école publique, mais il a fréquenté pendant quelque temps, une petite école marron, ce qui lui a permis de se débrouiller dans la vie.

Très tôt, il va aider son père dans le jardinage jusqu’à son départ, en 1947, pour le service militaire qu’il effectue à Madagascar. Au retour de l’Armée, il exerce comme soudeur à l’usine de la Ravine Creuse pendant 14 ans, puis à la CFE à Saint-Denis durant 18 années, il terminera sa carrière à PROMOCANE à Saint-Benoît.

C’est aux côtés de Léonce Panon, compagnon du Dr Vergès et de Joseph Larivière - père de notre défunt camarade Adrien – que Bébert effectue ses premiers pas en politique. Assesseur à chaque élection au bureau de vote de Champ-Borne, il va participer à toutes les batailles électorales de Saint-André. Il n’a pas oublié la municipale partielle du 10 décembre 1967 qui fut marquée par l’assassinat d’Edouard Savigny. Bébert figurait sur la liste conduite par Paul Vergès.

Témoin privilégié de la vie politique Saint-Andréenne de ces 60 dernières années, Bébert a connu tous les dirigeantes et autres figures militantes du Parti qui se sont battus aux côtés du peuple de Saint-André, au cours de ces décennies. Et c’est avec passion qu’on l’écoute raconter les événements et autres scènes dont il a été témoin. Les anecdotes, il en a plein dont certaines, à faire pleurer de rire.
Preuve de sa fidélité à son Parti, Bébert a précieusement conservé ses cartes d’adhésion au PCR, depuis sa création en 1959, mais également celle de 1958 de la fédération de la Réunion du Parti Communiste Français.

Compte tenu de son grand âge, et de quelques soucis de santé, Bébert préfère éviter aujourd’hui les manifestations et les réunions. Mais reste très attentif à la vie de notre Parti. D’ailleurs, pour les européennes du 26 mai, il compte bien accomplir son devoir, au bureau de vote de Cambuston où il est inscrit. Bébert, un vrai zarboutan nout Parti.

Paul Dennemont