Actualités

Conférence-débat du PCR : « Un projet réunionnais de développement durable et solidaire »

60 ans du PCR : préparation de la conférence idéologique internationale

Manuel Marchal / 23 juillet 2019

La préparation de la conférence idéologique internationale organisée en octobre par le PCR dans le cadre de son 60e anniversaire se poursuivra vendredi 26 juillet à Saint-Denis. Une conférence-débat sera organisée à l’hôtel Austral, sur le thème « Un projet réunionnais de développement durable et solidaire ».

JPEG - 62.8 ko

Dans le cadre de la préparation de la conférence idéologique du 60e anniversaire du PCR, un gala et trois conférences-débats sont programmés. Le premier s’est tenu à Saint-Paul le 5 juillet dernier sous le thème « Que représentent le PCR et son projet au bout de 60 ans ». Il a été marqué par la participation de nombreuses personnalités extérieures au PCR, dont certaines sont intervenues. Cette première avait permis de souligner le rôle joué au cours de ces 60 dernières années par le PCR, dans une histoire de La Réunion qui n’a commencé à s’écrire qu’il y a à peine 350 ans lors de l’arrivée de ses premiers habitants. Elle était organisée sous la forme d’un gala, avec notamment la projection du film « Sucre amer ».

Un gala et trois conférences débats

À ce gala doivent succéder trois conférences débats organisées dans différentes régions de l’île. C’est le thème du développement durable qui sera à l’honneur vendredi à l’hôtel Austral à Saint-Denis. La rencontre est en effet intitulée « Un projet réunionnais de développement durable et solidaire ».
Deux interventions liminaires sont prévues. Julie Pontalba ouvrira la conférence en présentant un exposé intitulé « d’une île encore inhabitée, il y a 350 ans, à la responsabilité de la gestion publique du « bien commun » ». Georges Gauvin interviendra ensuite sur le thème : « Du Plan de survie du PCR à la construction d’une civilisation « bas carbone » ».
La parole sera ensuite donnée aux participants qui souhaitent s’exprimer publiquement.

Rappelons que dans le cadre de son 60e anniversaire, le PCR a invité plusieurs partis communistes à participer à une conférence idéologique internationale devant se dérouler au mois d’octobre. Cet événement politique de haut niveau permettra des échanges d’expérience sur la manière de faire face aux défis du 21e siècle.
Dans le domaine du développement durable, le Parti communiste réunionnais a entamé une réflexion bien avant que ce thème soit à la mode. En 1975, soit à peine deux ans après la Conférence de Stockholm appelée rétrospectivement premier Sommet de la Terre, le Parti communiste réunionnais publiait « le Plan de survie ».

« Plan de survie »

Parmi ses propositions, le PCR préconisait le développement des énergies renouvelables ainsi que la mise à contribution de la filière canne dans la recherche de solutions pour aller vers l’autonomie énergétique. Cette politique fut mise en application sous la direction de Paul Vergès au Port avec la transformation d’une ville située sur une plaine aride en commune où le taux d’espace vert par habitant est le plus élevé. La plantation de 500.000 arbres, notamment par les élèves des écoles, a permis de changer le paysage ainsi que les mentalités. Elle fut amplifiée à la Région sous la présidence de Paul Vergès. Ceci permit l’installation en quelques années de plus de 100.000 chauffe-eau solaires, et le rassemblement de nombreux acteurs autour d’un objectif : l’autonomie énergétique pour 2025.

M.M.