Actualités

Conférence territoriale élargie et projet réunionnais : le sens de l’engagement du PCR aux côtés d’Ericka Bareigts

Meeting de Nouvel Avenir pour La Réunion : l’intervention du Parti communiste réunionnais

Témoignages.re / 16 juin 2021

La liste Nouvel Avenir pour La Réunion conduite par Ericka Bareigts et soutenue par le PCR tenait hier un meeting au Parc des expositions de Saint-Denis. Au cours de cette réunion, la parole a été donnée à Maurice Gironcel, qui a rappelé le sens de l’engagement des communistes aux côtés d’Ericka Bareigts, notamment la revendication de la Conférence territoriale élargie pour permettre aux forces vives de travailler ensemble à un projet durable, cohérent et solidaire pour l’avenir de La Réunion.

JPEG - 43.2 ko

« La mobilisation démontre la prise de conscience de plus en plus grande de la population de la nécessité de changer », affirme d’emblée Maurice Gironcel, invité à prendre la parole au nom du Parti communiste réunionnais au meeting d’Ericka Bareigts.
Le Nord ne pourra pas se développer sans les autres territoires, explique Maurice Gironcel, citant notamment la région Est et les propos de Patrick Selly demandant que la construction du réseau ferré commence à Saint-Benoît pour aller vers Saint-Denis en passant par Sainte-Suzanne.
L’Est a été totalement oublié au cours de ces 11 dernières années, affirme Maurice Gironcel.
Les inégalités continuent à persister dans notre pays, elles sont des plus en plus fortes et touchent de plus en plus de monde.
Ceci rappelle que depuis le début de son peuplement, La Réunion est une terre d’inégalité, poursuit-il en substance, « il a fallu attendre 1996 pour qu’enfin l’égalité sociale soit une réalité à La Réunion : alignement du SMIC et des prestations familiales. »

« Un projet global, durable et solidaire »

Le président de la CINOR rappelle quelques indicateurs d’une situation sociale « hors norme » : 40 % des Réunionnais vivent sous le seuil de pauvreté, 182.000 demandeurs d’emploi toutes catégories confondues, et l’inégalité devant la vie chère.
« Toutes ces difficultés ont été accentuées par la politique menée au Conseil régional ces 11 dernières années, nous avons vécu la casse des grands projets structurants de La Réunion : tram-train, Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise… C’est le bilan très négatif des sortants », souligne Maurice Gironcel.
Pour redresser la situation, « La Réunion a des atouts, elle a des talents, des jeunes formes, un savoir-faire local, une compétence réunionnaise qu’il va falloir valoriser davantage ».
« Pour survivre dans ce monde en pleine mutation, et développer le territoire de façon cohérente, nous devons mettre en place un projet global, durable et solidaire », précise Maurice Gironcel, « pour se faire, il existe la loi NOTRe qui permet de convoquer la Conférence territoriale. Nous proposons d’élargir cette conférence territoriale à toutes les forces vives pour définir ensemble l’avenir de notre pays, l’avenir de La Réunion ».
« C’est ce qui se trouve dans le projet régional qui est porté par le Parti communiste réunionnais qui veut un nouveau modèle de développement qui vise l’émancipation du peuple réunionnais », ajoute-t-il. « C’est cela le sens du combat que nous menons, nous communistes, aux côtés d’Ericka Bareigts dans ces élections régionales ».

« C’est cela la Conférence territoriale élargie »

« Les Réunionnais ont une expertise sur les sujets qui concernent notre territoire, dans de nombreux domaines. Les Réunionnais sont capables de décider de leur avenir et de celui de La Réunion », rappelle le représentant du PCR. « Comme l’a dit Ericka Bareigts, nous proposons qu’une fois par an, les maires, les élus, et les citoyens se retrouvent pendant une semaine pour mettre les problèmes sur la table et pour faire le point sur un projet réunionnais, fait par des Réunionnais pour les Réunionnais et l’avenir de La Réunion. C’est cela la Conférence territoriale élargie, et ce sera avec Ericka Bareigts ».



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Partir de Ste Rose au lieu de St Benoit pour le TER péi sera encore mieux à mon sens, sans oublier de faire rouler des wagons de marchandises, tels que pour les containers, le sucre, la canne en vrac, le ciment, le sable, les carburants, oui c’est possible, cela existe déjà ailleurs, osons faire de même pour la Réunion, elle mérite mieux que ce qu’elle subit en ce moment, soit ; chômage en hausse, pas de perspectives d’emploi durables, au salaire adapté au niveau d’étude, digne, tout simplement, permettant de se réaliser dans des projets familiaux, c’est important pour le moral, Osons, osons osons, la région-département ne s’en portera que mieux, plus propre, silencieuse, Arthur.

    Article
    Un message, un commentaire ?