Actualités

Coronavirus et guerre : « stop aux manœuvres de l’OTAN en Europe »

Communiqué du Mouvement pour la paix

Témoignages.re / 21 mars 2020

En pleine crise sanitaire, au moment où l’Europe est l’épicentre mondiale de la pandémie de coronavirus, l’OTAN a maintenu d’importantes manoeuvres militaires en Europe, avec des dizaines de milliers de soldats américains et alliés qui seront massés à la frontière de la Russie. Alors que les mesures très rigoureuses prises par la Chine et la Corée du Sud contre cette épidémie montrent leur efficacité par la diminution actuelle des nouvelles contaminations, les mouvements de troupes de l’OTAN risquent de faire exploser le nombre de cas d’infection du coronavirus en Europe, puis aux USA, souligne le Mouvement pour la Paix qui appelle à faire cesser ces manoeuvres militaires en pleine crise sanitaire du coronavirus.

JPEG - 81.7 ko

Le Mouvement de la Paix s’est déjà élevé contre la tenue de mars à mai 2020 en Europe de manœuvres militaires de l’OTAN de l’Arctique jusqu’à la mer Noire, le long des frontières de la Russie et de la CEI. Elles se tiendront dans les pays de la moitié nord de l’Europe, théoriquement elles épargneront le territoire français même si des soldats français doivent y participer. Nommées globalement « Defender Europe 20 » et « Aurora 20 », elles comportent des exercices spécifiques. L’objectif, en fait, est de vérifier la capacité de l’armée étatsunienne de traverser l’Atlantique pour se positionner avec des troupes européennes aux frontières russes. En parallèle nous avons appris qu’une simulation de guerre nucléaire contre la Russie en Europe avait eu lieu au Pentagone (source Pentagone !)
Les premières troupes US ont commencé à débarquer en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas.
 
Cela illustre la totale contradiction entre les déclarations de D. Trump interdisant l’entrée aux USA de voyageurs venus de nombreux pays européens, dont la France, et les risques de propagation irresponsables pris avec le déploiement massif, plus de 30 000 militaires (dont plus de 20 000 US), en Europe. Une partie des manœuvres « Aurora 20 » en Suède, en Norvège et en Finlande qui avaient démarré plus tôt et dans laquelle des troupes françaises étaient engagées aux côtés d’autres pays (14 000 militaires) ont été interrompues le 11 mars pour cause de coronavirus, mais elles reprendront du 11 mai au 7 juin. Malgré la pandémie, le programme continue avec seulement des inflexions mineures. Cette diffusion virale s’ajoute à la pollution militaire sous toutes ses formes que nous condamnons.
 
Alors que les mesures très rigoureuses prises par la Chine et la Corée du Sud contre cette épidémie montrent leur efficacité par la diminution actuelle des nouvelles contaminations, les mouvements de troupes de l’OTAN risquent de faire exploser le nombre de cas d’infection du coronavirus en Europe, puis aux USA.
 
Les formes actuelles de la pandémie ne font que renforcer notre exigence de l’interruption de ces manœuvres, par ailleurs illégales. Et que les troupes de tous les pays concernés, non encore déployées, restent dans leurs casernes.
 
Alors que l’ONU et l’OMS appellent les Etats du monde entier à conjuguer leurs efforts pour stopper la pandémie en assurant la protection et la survie des populations, la course aux armements et les manœuvres militaires de l’OTAN montrent, au-delà de l’irresponsabilité de ses dirigeants et de D. Trump, que l’OTAN contribue à l’insécurité des populations qu’elle prétend protéger. Nous avons besoin de paix et de bien-être pour faire face aux menaces communes qui pèsent sur notre santé, notre sécurité sociale et l’environnement en Europe et au plan mondial.
 
En conséquence, nous demandons au gouvernement français de rapatrier, immédiatement et dans des conditions sanitaires adaptées, tous les militaires français déjà engagés dans ces manœuvres et de confirmer qu’aucun mouvement militaire étranger sur notre territoire n’est engagé.
 
Nous demandons une nouvelle fois que la France, avec cette nouvelle preuve de la dangerosité multiforme de notre présence dans l’OTAN, annonce qu’elle va prendre la décision d’en sortir complètement et qu’un débat démocratique va se tenir dans notre pays à ce sujet. Elle devra prendre de plus l’initiative de l’ouverture de négociations pour la suppression dans le Traité de Lisbonne de la dépendance de l’Union européenne à l’OTAN pour toutes les questions touchant à la sécurité, dans l’esprit des accords d’Helsinki de 1975.
 
Nous appelons enfin à signer la pétition internationale pour demander l’interruption des manœuvres de l’OTAN :
 
http://chng.it/p74BkxV7

Voir en ligne : Pétition contre les manoeuvres militaires de l’OTAN