Actualités

Didier Robert doit d’urgence retrouver les 250 millions d’euros manquants

Que vient faire le président de Région dans une élection municipale à Saint-Denis ?

Manuel Marchal / 12 février 2020

La section communiste de Saint-Denis a tenu hier une conférence de presse au cours de laquelle elle a rappelé que le principal problème que Didier Robert doit régler est de trouver les 250 millions d’euros manquant cette année dans le budget de la Région. Cette baisse sans précédent a des conséquences dans tous les domaines. La conférence de presse avait également pour objet de présenter l’apport du PCR à la liste « Saint-Denis pour tous », à lire demain dans Témoignages.

JPEG - 115.5 ko
Jean-Noël Abodi, Julie Pontalba, Mathieu Raffini et Florence Moulouma.

Où sont passés les 250 millions ?

Julie Pontalba rappelle la désagréable surprise d’entendre que le budget de la Région allait être amputé de plus de 250 millions d’euros, une baisse de près de 25 %. « Il était attendu que la Région cherche des financements » pour maintenir le budget à un milliard d’euros, souligne-t-elle. En effet, 12 mois plus tôt, le président de la Région se vantait d’être depuis plus de 3 ans à la tête d’un budget supérieur à 1 milliard d’euros. Que s’est-il donc passé ?
Julie Pontalba s’étonne qu’une telle nouvelle soit traitée avec une telle légèreté. « Que dirait-on si le gouvernement avait baissé de 25 % les dotations de l’État destinées à La Réunion ? Il y aurait une levée de boucliers de tout le monde, notamment les acteurs économiques ». Mais ce n’est pas le cas, seul le monde de la culture a manifesté.
« Après les élections, on se rendra plus compte de ce que pèse la baisse du budget de la Région. Il faudra rectifier cela l’année prochaine », ajoute Julie Pontalba. La représentante du PCR sur la liste d’Ericka Bareigts à Saint-Denis rappelle que sous la mandature précédant celle de Didier Robert, la Région avait financé la construction de 12 lycées. Depuis que Didier Robert est président de Région, depuis 2010, un seul lycée est sorti de terre.
Le budget 2020 de la Région retire des dizaines de millions d’euros à la formation, à l’aide aux entreprises, à l’investissement et à l’aide aux communes.

Didier Robert doit trouver 250 millions d’euros

« C’est une situation catastrophique pour La Réunion », constate Julie Pontalba qui fait part de sa surprise de voir des gens aller applaudir le responsable de ce drame. Tous les décideurs doivent prendre conscience des conséquences en chaîne que va engendrer ce trou de 250 millions d’euros et réagir. Les amis de Didier Robert devraient dire au président de Région de retrouver les 250 millions manquants dans son budget, plutôt que perdre son temps à demander aux Dionysiens de voter pour lui. Elle rappelle donc la tâche principale de Didier Robert : dire d’abord où sont passés les 250 millions d’euros manquants dans le budget 2020 de sa collectivité, et travailler pour intégrer de nouveau ces 250 millions dans le budget 2021 de la Région.
Tous les décideurs n’ont pas pris conscience des difficultés. Ericka Bareigts est donc la solution pour une gestion efficace des deniers publics à Saint-Denis, conclut Julie Pontalba.

M.M.