Actualités

Didier Robert et Corinne Robert bienfaiteurs du Père Pedro ?

Mais pourquoi le président de Région et une employée de cette collectivité ont-ils été salués par le Pape ?

Manuel Marchal / 25 septembre 2019

Comment expliquer que la poignée de main donnée par le Pape à Didier Robert et à Corinne Robert n’ait pas fait la « une » des médias proches du président de Région ? En effet, durant la visite du Pape à Madagascar, le président de Région et son épouse ont été présentés comme des bienfaiteurs des actions du Père Pedro. Cette discrétion pose des questions.

JPEG - 43.1 ko
Le Père Pedro (à la gauche du Pape), présente à François deux bienfaiteurs : Didier Robert et Corinne Robert (à la droite du Pape).

Le 8 septembre dernier, le Pape était à Akamasoa puis à la carrière de Mahatazana. Dans le cadre de sa visite à Madagascar, le chef de l’église catholique a salué le travail accompli depuis plusieurs décennies par des milliers de Malgaches autour du Père Pedro. Face à la misère, ils se sont organisés et ont réussi à créer des activités génératrices de revenus.

Lors de la rencontre du Pape avec les enfants à Akamasoa, de nombreux Réunionnais ont pu découvrir derrière lui la présence de Didier Robert, président de Région, et de Corinne Robert, employée de la Région et épouse de Didier Robert. Cette présence a eu son explication quelques dizaines de minutes plus tard à Mahatazana, après que le Pape eut prononcé sa prière pour les travailleurs de la carrière, de Madagascar et du monde.

Une fois sa bénédiction accomplie, le Pape a été invité à saluer les bienfaiteurs des actions du Père Pedro. Parmi les rares personnes qui purent alors serrer la main du Pape figuraient Didier Robert et Corinne Robert.

Il est très étonnant que la photo de cette poignée de main n’ait pas fait la « une » des médias proches politiquement de la Région Réunion. En effet, une telle photo ne pouvait qu’avoir un impact fort à La Réunion, une île où les croyances religieuses sont importantes. Comment expliquer une telle discrétion ?

Première possibilité : Didier Robert et Corinne Robert seraient des donateurs discrets à l’action du Père Pedro, venus à Madagascar en payant eux-mêmes leurs billets d’avion et leur hébergement. Ils n’ont donc pas voulu que leur geste de générosité soit ébruité à La Réunion. Un tel élan de modestie peut-il s’accommoder de la séquence de remerciement médiatisée à laquelle ils ont participé ?

Deuxième possibilité : le geste de bienfaisance serait une subvention de la Région Réunion au Père Pedro qui, rappelons-le, a déjà été reçu à la Région par Didier Robert. Dans ce cas, Didier Robert serait généreux avec l’argent qui n’est pas le sien, puisque l’argent de la Région est de l’argent public. Ceci étant, rappelons que l’attribution d’une subvention se fait par décision des élus que la population a choisi de placer à la Région. Or, manifestement, Corinne Robert n’est pas une élue. Elle est employée dans la collectivité dirigée par son époux, elle n’est donc pas une élue responsable des dépenses de la Région. Si cette hypothèse se vérifiait, alors cela signifierait que Corinne Robert n’avait rien à faire dans la tribune officielle lors de la visite du Pape à Madagascar, et encore moins dans les rangs des donateurs car ceci donnerait sans doute matière à enquête. Ceci expliquerait-il la discrétion des médias proches de Didier Robert sur un événement pourtant considérable ?
Nous laissons nos lecteurs juger de l’hypothèse la plus plausible.

M.M.