Actualités

Ericka Bareigts officiellement candidate aux régionales

Annonce hier chez Sonia Lagarrigue, fille de notre regretté camarade Simon Lagarrigue

Manuel Marchal / 19 avril 2021

C’est chez la fille de notre regretté camarade Simon Lagarrigue qu’Ericka Bareigts a annoncé hier officiellement sa candidature à la présidence de la Région Réunion. Cette décision découle d’une analyse de la situation sociale et économique de La Réunion, notamment sur la base des nombreuses visites de terrain effectuées dans les différentes régions de l’île ces dernières semaines. Cette candidature est soutenue par le Parti communiste réunionnais.

JPEG - 87.3 ko
Ericka Bareigts samedi au Tampon, ce sont ces rencontres avec la population qui ont amené la maire de Saint-Denis a annoncé sa candidature aux régionales.

« I fo mi sava au combat pou La Réunion, i srè pas rèsponsab de tourn la tèt ! Mi sa fé sak mi doi faire, mi sava au combat ! » : C’est hier entre Saint-Pierre et Le Tampon qu’Ericka Bareigts a annoncé officiellement sa candidature aux élections régionales. La maire de Saint-Denis explique sa décision par ses visites effectuées dans différentes régions de l’île ces dernières semaines. Au cours de cette tournée, Ericka Bareigts a pu constater les graves difficultés causées par la crise sociale à La Réunion.

Valoriser l’histoire des militants

L’annonce a eu lieu au domicile de Sonia Lagarrigue, fille de Simon Lagarrigue, militant du PCR décédé l’an dernier. La maire de Saint-Denis a souhaité s’inscrire dans cette histoire de luttes sociales et culturelles, pour valoriser « l’histoire de ces grands hommes inconnus du grand public », a-t-elle expliqué hier soir dans le journal télévisé d’Antenne Réunion. Rappelons que sous l’impulsion de Paul Vergès, Simon Lagarrigue fut un des acteurs importants de la survie du maloya notamment au sein de la troupe Résistans qui figure dans les premiers disques de maloya produits par le Parti communiste réunionnais.
Des sollicitations insistantes, ainsi que l’urgence sanitaire et sociale font partie des raisons qui ont dirigé la décision d’Ericka Bareigts de se lancer dans la campagne des régionales moins d’un an après son élection comme maire de Saint-Denis. En tant que première magistrate de la plus grande ville de La Réunion, Ericka Bareigts aurait pu se contenter de limiter son action aux limites de cette commune, mais elle a choisi de ne pas tourner la tête devant les difficultés rencontrées par la population à tous les niveaux.

Remettre la Région en état de marche

Ericka Bareigts compte tout d’abord remettre la Région Réunion en état de marche, notamment en mettant fin au gaspillage d’argents publics. Car, semble-t-il, beaucoup d’argent est distribué par cette institution et beaucoup de citoyens se demandent où va cet argent.
La candidate évoque aussi un rattrapage pour le Sud et l’Est afin de rééquilibrer La Réunion. Elle souhaite également cibler l’utilisation des crédits sur des questions essentielles qui engagent l’avenir de notre pays.
Si elle souhaite terminer le chantier de la route en mer, Ericka Bareigts demande une expertise technique et financière pour savoir où en est exactement le projet. Plus d’un milliard d’euros a déjà été dépensé, mais le chantier est loin d’être terminé et fait l’objet de plusieurs contentieux de la part d’entreprises. Quelles sont les sommes demandées ? 400, 500 millions s’est interrogé Ericka Bareigts. Elle compte aussi renégocier l’accord de financement de la route en mer avec l’État, car celui signé par Didier Robert fait peser tous les dépassements sur la Région Réunion.
L’expertise est donc urgente pour sortir de l’impasse dans laquelle Didier Robert a mis les contribuables réunionnais.

Soutien des communistes

A un peu plus de 2 mois du premier tour des élections régionales, les principaux candidats sont donc tous officiellement déclarés. Lors de son avant-dernier Comité central le 6 mars dernier à Sainte-Suzanne, le PCR avait officiellement accordé son soutien à Ericka Bareigts. Rappelant sa revendication de la tenue d’une Conférence territoriale élargie lieu d’élaboration d’un projet réunionnais pour sortir enfin de la crise qui dure depuis des décennies, le Comité central du PCR rappelait que :

« les prochaines élections devront préparer les électrices et les électeurs à cette importante rencontre au sein de la Conférence Territoriale Publique Elargie. Il s’agit de l’avenir de tous les Réunionnais et nous ne devons pas nous diviser sur cet objectif politique essentiel. Sur le plan des candidatures, nous devons créer les meilleures conditions pour assurer le rassemblement le plus large. Le Parti Communiste Réunionnais accorde toute sa confiance à Ericka Bareigts pour conduire cette démarche aux prochaines élections régionales. Le Comité Central du PCR, réuni ce jour, samedi 6 mars 2021, à Sainte-Suzanne, précise que plusieurs de ses membres travaillent déjà en co-responsabilité à la Mairie de Saint-Denis et à la CINOR. L’expérience partenariale avec Ericka Bareigts est très positive et respectueuse des engagements réciproques. »

A moins de 2 mois du scrutin, la situation est donc très claire pour les communistes.

M.M.