Actualités

Ericka Bareigts : valorisons tout le potentiel des Hauts de La Réunion

Régionales : inauguration de la permanence saint-leusienne d’Ericka Bareigts à La Chaloupe

Témoignages.re / 5 juin 2021

En visite à Saint-Leu, Ericka Bareigts a inauguré jeudi sa permanence située à La Chaloupe. Elle y a été accueillie par Simone Yée Chong Tchi Kan, responsable de la Section PCR de Saint-Leu, et par Clément Euphrasie, représentant Endemik. Le choix d’une permanence dans les Hauts plutôt que sur le littoral rappelle l’importance accordée par Nouvel Avenir de La Réunion au développement des écarts. Ericka Bareigts s’engage notamment à rétablir la ligne de bus Cars Jaunes reliant les Hauts à Saint-Pierre supprimée par la Région Réunion dirigée par Didier Robert.

JPEG - 89.2 ko

Tête de liste de Nouvel Avenir pour La Réunion, Ericka Bareigts était jeudi en campagne à Saint-Leu à l’invitation des camarades de la Section PCR de Saint-Leu. Après avoir rencontré des agriculteurs et échangé avec la population de cet important bourg des Hauts de l’Ouest, Ericka Bareigts a inauguré sa permanence de campagne de Saint-Leu qui se situe dans ce quartier. C’est un signe rappelant la volonté de mettre l’accent sur le développement des Hauts, une micro-région bien moins soutenue que d’autres par la Région Réunion.
C’était l’heure de la sortie de l’école. De nombreux passants ont donc salué la candidate car la nouvelle de la présence d’Ericka Bareigts à La Chaloupe était un événement. L’inauguration s’est alors transformée en meeting.
Dans son message de bienvenue, Simone Yee Chong Tchi-kan, responsable de la Section communiste de Saint-Leu, a expliqué que La Chaloupe était l’endroit où les gens d’en bas, voire de Saint-Denis venait prendre l’air. Il y avait 3 salons de bal, le samedi soir et le dimanche après après-midi les gens venaient s’amuser.

Changer de politique

« Dans les années passées, les gens de La Chaloupe allaient récupérer de l’eau de mer pour en faire du sel. Il y avait les échanges (le troc) : le 1er novembre les gens des bas montaient prendre des fleurs en échange des grains verts ou du poisson... aujourd’hui plus rien. Il y avait de l’essence de géranium, tout a disparu aujourd’hui, il faut changer de politique. Il faut un programme spécifique pour le développement des Hauts de l’Ouest. »
Clement Euphrasie a présenté le mouvement Endemik et expliqué son combat dans cette campagne régionale. Il est professeur au lycée des Avirons il dénonce la démagogie de Didier Robert-avec le POP (plan ordinateurs portables).
Tout d’abord, beaucoup d’ordinateurs ne fonctionnent pas. Ensuite, il est difficile d’avoir une bonne connexion Internet dans les lycées. Enfin, beaucoup d’élèves ne peuvent pas acheter les applications nécessaires ordinateurs portables « offerts » par la Région via un bon d’achat distribué au familles de nouveaux lycéens chaque année.

Retour des Cars Jaunes dans les Hauts de l’Ouest

Ericka Bareigts a salué l’implication des militants de Saint-Leu, rappelant l’importance pour elle d’une permanence de proximité. C’est pour dire combien il est primordial d’être au plus près de la population des Hauts. Trop souvent, les candidats installent leur permanence sur le littoral et oublient les Hauts, poursuit-elle en substance. Or le secteur des Hauts a un potentiel et il faut accompagner les Hauts. Lors de son adresse à la population, Ericka Bareigts a dit que La Chaloupe est un endroit charmant. Il faut donc faire en sorte que les touristes viennent et cela nécessite la création de chambres et de tables d’hôtes.
Devant les doléances de la population sur les problématiques de déplacements, Ericka Bareigts a dénoncé une faute politique de Didier Robert : la Région a fait supprimer la ligne Cars Jaunes des Hauts de l’Ouest. La tête de liste de Nouvel Avenir de La Réunion a assuré le rétablissement de cette ligne de bus desservant les Hauts de Saint-Leu jusqu’à Saint-Pierre.
En conclusion, elle a souligné qu’il sera mis fin au gaspillage de l’argent public à la Région : plus de voyages en 1ere classe, plus de logement et de voiture de fonction, plus de cocktail dispendieux. C’est cette politique qui est appliquée avec succès à la Mairie de Saint-Denis.



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Effectivement on ne peut construire un avenir solide pour la Réunion en oubliant les hauts de l’ile .il faut construire de nouvelles routes non seulement pour maintenir la population des hauts sur leur terroir ,mais aussi pour accueillir une population nouvelle .

    N’oublions pas que les hauts de la Réunion qui peuvent être exploités jusqu’à plus de 2000 m d’altitude possèdent un potentiel économique et social très important notamment dans le domaine du tourisme par la beauté de ses paysages , mais également sur le plan agricole puisque nous pouvons produire dans les hauts tout ce qui est produit dans les régions européennes tempérées et même pour certaines culture plusieurs récoltes par an., mais aussi exploiter des espèces endémiques comme le bois de tamarin qui est un bois précieux pour la fabrication de meubles, et bien d’autres végétaux qui sont utilisés pour produire des médicaments . Il n’y a pas encore d’usine spécialisée dans la production de produits pharmaceutiques à la Réunion mais nous pourrions en avoir une .

    L’une des responsabilité de la Région en tant que collectivité territoriale ; c’est l’aménagement du territoire mais aussi la réalisation des grands équipements indispensables à la population . Elle est concernée par la construction de nouvelles routes , de ports et aéroports , de nouveaux hôpitaux , par la distribution de l’électricité et l’eau pour tous que ce soit pour un usage professionnel ou familial .Il y a encore beaucoup de chose à faire pour les hauts de l’île de la Réunion , mais le développement des hauts ne sera pas possible tant que l’on continuera à gaspiller l’argent des contribuables dans des projets pharaoniques passant par la mer au lieu de passer par les hauts comme je l’ai proposé au moment de la conception du projet de nouvelle route du littoral .

    Il est peut être temps d’envoyer notre petit pharaon faire sa traversée du désert et songer sérieusement à promouvoir le développements des hauts de notre île avec des projets plus modestes et moins couteux que la nouvelle route en mer mais aussi rentables socialement . Je pense au développement des trois cirques , Cilaos Salazie et Mafate , mais également des hauts de l’Ouest et les hauts de l’Est sans oublier les hauts des communes du Nord , Saint Denis , Saint Marie ,la Possession et bien sûr du Sud , Etang Salé , Saint louis , Saint Pierre , le Tampon Petite Ile et saint Joseph joseph qui abritent déjà une par importante de la population réunionnaise et où nous avons beaucoup de gens qui préfèrent arrêter de travailler pour toucher le RSA ou les minimas sociaux parce qu’ils n’arrivent plus à gagner leur vie correctement .

    L’homme doit d’abord gagner son pain à la sueur de son front , et la principale responsabilité de ceux qui sont en charges de la gestion des affaires publiques ,c’est de prendre les dispositions nécessaires pour que tout le monde puisse vivre dignement grâce aux fruits de son travail plutôt que de vivoter dans la misère grâce aux minimas sociaux .Plus de 30% de la population réunionnaise active est au chômage (dont plus de 50% de jeunes) et plus de 40 % des familles vivent en dessous du seuil de pauvreté malgré les aides qui leur sont attribuées . Ce n’est plus acceptables . Trop c’est trop . il est temps d’élire enfin à la Région Réunion des candidats qui se sont engagés à sortir la Réunion de cette situation infernale .

    La réunion est un petit paradis pour certains chanceux et privilégiés ; il faut qu’elle devienne un paradis pour tous les réunionnais . il n’est pas forcément nécessaires d’être riches pour être heureux mais ceux qui vivent dans la misère et la grande pauvreté sous le mépris de ceux qu’ils ont élus pour les sortir de leur misère ne pourront jamais être heureux ,et n’ont pas d’autre choix que de refuser leur confiance à ceux qui les ont trompé et méprisé pendant déjà des années .

    Article
    Un message, un commentaire ?