Actualités

Européennes : meeting de Julie Pontalba demain à Sainte-Suzanne

Temps fort de la dernière semaine de campagne

Manuel Marchal / 21 mai 2019

Demain à Sainte-Suzanne, Julie Pontalba tiendra son meeting de clôture des Européennes. À La Réunion comme en France, la liste « Pour une Europe des gens contre l’Europe de l’argent » réussit à susciter des soutiens allant au-delà des clivages politiques.

JPEG - 92.4 ko

C’est demain à 17 heures que la candidate PCR sur la liste PCF tiendra son meeting de clôture à la salle Rwa Kaf à Sainte-Suzanne. Ce sera alors à 4 jours du scrutin.
Ce sera le temps fort d’une campagne qui commença en février dernier, quand Julie Pontalba a annoncé qu’elle avait répondu positivement à la demande du PCF d’être la représentante de La Réunion sur la liste « Pour une Europe des gens contre l’Europe de l’argent ».

Signe de la confiance du PCF, Julie Pontalba a été placée en 6e position sur la liste, c’est-à-dire la 3e femme. Elle est en plus la seule femme originaire des outre-mer en position d’être élue dimanche prochain.

Depuis le début de la campagne, la candidate du PCR a reçu de nombreux soutiens allant au-delà de son parti. Ils se sont exprimés lors des différentes rencontres populaires menées aux quatre coins de l’île, ainsi que pendant le meeting organisé le 27 avril à Saint-Denis.

En France, c’est une dynamique analogue qui s’est amplifiée autour de la liste menée par Ian Brossat. Pour nombre d’observateurs, il est la révélation de la campagne. Là aussi, des soutiens provenant d’autres partis se sont manifestés, ainsi que la volonté de personnes qui votaient traditionnellement communiste de glisser à nouveau un bulletin PCF dans l’urne.

Demain marquera donc le temps fort de la dernière semaine de la campagne des élections européennes, avec un Parti rassemblé autour de sa candidate qui a la possibilité d’être la prochaine élue réunionnaise au Parlement européen. Julie Pontalba ne manque d’ailleurs pas de rappeler que deux Réunionnais sont sûrs d’être élus dimanche prochain, et que la parité ne doit pas s’arrêter aux portes du Parlement européen.

C’est d’ailleurs ce que souligne le Mouv, dans son appel à voter en « masse » pour Julie Pontalba, au nom de la « solidarité réunionnaise ».

M.M.