Actualités

Européennes : succès du meeting de Julie Pontalba

Pour une Europe des gens contre l’Europe de l’argent : enthousiasme et motivation pour qu’une Réunionnaise siège au Parlement européen

Manuel Marchal / 23 mai 2019

Ce mercredi à Sainte-Suzanne, plusieurs centaines de personnes ont participé au meeting de clôture de la campagne de Julie Pontalba, candidate PCR sur la liste « Pour une Europe des gens contre l’Europe de l’argent ». Cette réunion a confirmé la dynamique autour de la liste conduite par Ian Brossat, où Julie Pontalba est en 6e position. Elle est la seule femme des Outre-mer en position éligible, et a souligné que la parité ne doit pas s’arrêter aux portes du Parlement européen. Le meeting s’est conclu par une intervention de Ian Brossat qui a rappelé la solidarité des luttes et la possibilité d’une grande victoire dimanche prochain.

JPEG - 141.6 ko

Hier à la salle du Rwa Kaf à Sainte-Suzanne, Julie Pontalba a tenu son meeting de clôture de la campagne des élections européennes. Autour de la candidate de la liste « Pour une Europe des gens contre l’Europe de l’argent », plusieurs centaines de personnes venues de toute l’île ont participé à une réunion marquée par l’enthousiasme, ce qui confirme l’engouement autour de la liste conduite par Ian Brossat, révélation de la campagne et seule candidature a voir ses intentions de vote progresser de manière spectaculaire de semaine en semaine.
Le rouge était hier la couleur dominante. De nombreux militants étaient vêtus d’un t-shirt rappelant que le PCR célèbre son 60e anniversaire. La salle était également parée de drapeaux rouge, ainsi que d’affiches de la liste « Pour une Europe des gens contre l’Europe de l’argent ». Rouge, c’est également la couleur du bulletin de la liste conduite par Ian Brossat qui sera présent dans les bureaux de vote dimanche.

Culture réunionnaise à l’honneur

JPEG - 62.6 ko
René Sotaca, conseiller départemental, présidait la réunion.

C’est René Sotaca, nouveau conseiller départemental, qui a présidé ce meeting de clôture. La section communiste de Sainte-Suzanne a mis en avant la culture réunionnaise. Avant les prises de parole, se sont succédé un groupe de moringue, l’association Kayasse, ainsi qu’un autre de maloya, Mialo. Cette programmation visait à rappeler l’importance de la dimension culturelle des communistes à La Réunion.

JPEG - 94.4 ko
Belinda Adekalom, secrétaire de la Section de Sainte-Marie.

Ce fut Belinda Adekalom, secrétaire de la toute nouvelle Section communiste de Sainte-Marie qui fut la première à s’exprimer. Elle rappela toute l’importance de se mobiliser dimanche prochain pour assurer la possibilité aux Réunionnais d’avoir un troisième député au Parlement européen, qui sera la seule femme, Julie Pontalba. Elle a également salué la partipation de plusieurs dizaines de membres de la Section de Sainte-Marie, soulignant que l’action se poursuivra jusqu’au municipales de 2020 où les communistes seront présents dans cette commune.

JPEG - 84.5 ko
Michèle Caniguy, conseillère départementale.

C’est ensuite Michèle Caniguy, conseillère départementale, qui insista sur l’aspect culturel, précédemment rappelé par René Sotaca. La participation de l’élue rappelle que la candidature de Julie Pontalba rassemble au-delà du PCR. Michèle Caniguy a également souligné l’importance du respect de la parité, qui implique de se mobiliser pour qu’une femme réunionnaise puisse siéger au Parlement européen dimanche.

Un peuple, un parti

JPEG - 93.8 ko
Philippe Robert, conseiller départemental.

Un autre conseiller départemental, Philippe Robert, a ensuite pris la parole pour souligner l’implication de La Possession dans la campagne. Il a rappelé l’importance de ce scrutin pour l’avenir de La Réunion. C’est la mobilisation jusqu’à dimanche prochain afin de continuer à marquer des points pour ouvrir les portes du Parlement européen à la seule femme des outre-mer en position éligible.

JPEG - 83.9 ko
Elie Hoarau, président du PCR.

Ce fut ensuite Elie Hoarau, président du PCR et ancien député au Parlement européen, qui revint sur les luttes menées par le Parti communiste réunionnais qui célèbre actuellement son 60e anniversaire. Il a rappelé que la création du PCR repose sur la reconnaissance d’une réalité : l’existence du peuple réunionnais. C’est à partir de là que le PCR a déployé de nombreux combats dans le domaine culturel. Cela aboutit notamment à la mise en valeur du maloya, qui est devenu depuis bientôt 10 ans un Patrimoine de l’humanité inscrit sur la liste de l’UNESCO.
Le président du PCR a également insisté sur l’émergence d’une nouvelle génération de militants dans l’organisation. Parmi ceux qui reprennent le flambeau se trouve Julie Pontalba, qui a accepté de mener le dur combat de faire connaître les idées du Parti communiste réunionnais dans la campagne électorale des Européennes.

Remerciements aux militants de La Réunion et de France

JPEG - 96.5 ko
Julie Pontalba.

La salle se mit alors debout pour acclamer la venue de Julie Pontalba à la tribune. Ne pouvant masquer une certaine émotion, la candidate a tenu d’abord à remercier Elie Hoarau aux côtés de chacune de ses actions depuis le début de la campagne. Elle a saluté chaleureusement le travail mené par les militants qui n’épargnent pas leur peine pour faire avancer les idées de la liste conduite par Ian Brossat au coeur de la population réunionnaise.
Julie Pontalba a également rappelé l’implication de Réunionnais vivant en France dans la campagne. Elle a ainsi rendu un hommage appuyé au Collectif Oubli pa nou, et notamment à un de ses membres Aimé Técher.
Julie Pontalba a ensuite rappelé quelques éléments de son programme tournant autour de la prise de responsabilité des Réunionnais en vue de décider eux-mêmes de l’affectation globale des crédits européens, abondant un fonds régional de développement géré par une nouvelle assemblée réunionnaise dotée de larges compétences.
Elle a également rappelé que cette élection s’inscrit également dans le combat pour la parité. Les femmes ne peuvent voter que depuis 1945, et l’application de la loi sur la parité depuis moins de 20 ans est loin de garantir une parité dans la représentativité au sein des assemblées. Ainsi avec le mode de scrutin de ces Européennes, deux Réunionnais sont sûrs d’être élus, et ce sont deux hommes.
Julie Pontalba a donc souligné qu’un des enjeux du scrutin de dimanche prochain, c’est aussi de permettre à une femme de défendre les intérêts de La Réunion dans le prochain Parlement européen.

JPEG - 88.2 ko
Maurice Gironcel, secrétaire général du PCR

Maurice Gironcel, secrétaire général du PCR, a conclu les prises de parole réunionnaises du meeting. Il a salué l’enthousiasme qui s’est révélé dans cette campagne autour de la candidature de Julie Pontalba sur la liste de Ian Brossat. Le dirigeant communiste a rappelé l’implication totale de son parti pour que la liste « Pour une Europe des gens contre l’Europe de l’argent » puisse réaliser le meilleur score à La Réunion. Cela passe par une amplification des actions déjà entreprises.
Tout comme Julie Pontalba précédemment, Maurice Gironcel a brandi le Bulletin rouge, celui de la liste « Pour une Europe des gens contre une Europe de l’argent » qui sera présent dans les bureaux de vote ce dimanche 26 mai.
Le secrétaire général du PCR a conclu sur un vibrant appel à voter et faire voter Julie Pontalba et la liste PCF dimanche prochain.

JPEG - 121.5 ko

C’est la diffusion d’un message de Ian Brossat qui a conclu le meeting. La tête de liste de « Pour une Europe des gens contre l’Europe de l’argent » a salué tout le travail accompli à La Réunion. Il a rappelé sa solidarité envers la proposition de faire évoluer les relations entre La Réunion et l’Europe, au travers d’un accord d’association reconnaissant plus de compétences aux Réunionnais dans leur partenariat avec l’Europe.
Soulignant le dynamisme de la campagne de la liste PCF en France, Ian Brossat a conclu a rappelant qu’une grande victoire est possible dimanche.

M.M.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Les animatrices, les animateurs du collectif OUBLI PA NOU n’ont pu retenir leurs larmes à la lecture de cet hommage que Julie nous a rendu. Les larmes ont coulé. Nous n’avons pas pleuré . Si nous avions décidé de donner de notre temps et de notre volonté de tout faire pour que Julie soit élue. C’est elle et elle seule qui nous a montré le chemin. Ce chemin de la reconnaissance que nous sommes nées, nés de la même graine que elle et nous nous étions fait de cette volonté d’aller au service des autres. Par nos échanges nous savions qu’elle et nous nous étions unies, unis par cette volonté de dire NON.NON.MILLE NON à cette putain de misère. Ensemble nous avons été d’accord pour que ce vivre ensemble soit une réalité et qu’ensemble nous dirons : Mort à la misère. Mort au racisme.Mort à la mort de ces femmes mortes des coups de leur mari . Ensemble nous avons dit "NON.NON.faut pas les condamner ces maris :non .Il faut d’abord les écouter. Oui les écouter et nous apprendrons combien ...Julie, NOTRE DAME comme nous l’appelons est kon nou.Li lè un fann sir. Li koné kosa lé la misèr.Avec Julie nous n’avions pas besoin de se convaincre : nous étions convaincues, convaincus et avons gagné du temps pour aller à l’essentiel : être à côté des pauvres. Des petites gens.Des chômeurs.Des gran moon des femmes seules..ETRE avec celles et ceux qui souffrent .OUI ETRE à leur côté. Partager leur souffrance et leur apporter un peu de rêve ..rêve que nous pourrons transformer en réalité ce dimanche 26 mai.
    Dalon si vi vot pou Julie, vi vot pou ou.
    Tu doutes ? Je te comprends.Qui n’a pas douté ? Mais tu peux essayer.Tu peux . Et tu le sais parfois quant on essaye pour la première fois souvent tu te dis OUI j’ai eu raison .Alors essaye ce bulletin ROUGE. La couleur ROUGE. Observes un peu et comme moi tu remarqueras que la couleur rouge est presque dans tous les drapeaux. Le rouge de notre drapeau : le drapeau de VALMY c’est : la couleur du sang versé par les soldats de l’ AN II et les paysans pour sauver la jeune République pour notre liberté. Le ROUGE est la couleur de LA LIBERTÉ.

    Pardon j’ai failli oublié de te dire que dimanche c’est la fête des Mamans. N’oublies pas ta douce et tendre Maman, ta douce et belle femme. Mais n’oublie que toi, moi, elles, eux nous offrirons à Julie , Maman un beau cadeau :" DÉPUTÉE EUROPÉENNE ;Nous serons fières , fiers de ce cadeau.
    Un Beau cadeau.
    A dimanche le bulletin rouge dans l’urne.
    Na artrouv la victoire en chantant.

    Article
    Un message, un commentaire ?