Actualités

Forte opposition contre le vote par anticipation proposé par Emmanuel Macron

Présidentielle 2022

Témoignages.re / 18 février 2021

Le gouvernement a déposé un amendement pour autoriser le vote par anticipation. Cette disposition est très mal perçue et rejetée par la classe politique.

Depuis le dépôt par le gouvernement au Sénat, le 16 février, d’un amendement visant à instaurer le vote par anticipation pour le prochain scrutin présidentiel, les critiques se multiplient.

Certains élus veulent étudier la question, tandis que la droite et l’extrême droite de s’opposer fermement à cette disposition. De son côté, l’ancien premier ministre socialiste, Bernard Cazeneuve, a usé d’ironie pour dénoncer cet amendement : « Le vote par anticipation pour l’élection présidentielle, voilà ce que le goût de la disruption parvient à produire de plus singulier. On pourrait aussi dépouiller à mesure que les citoyens votent pour gagner du temps et proclamer vite les résultats ».

Au Parti communiste, le secrétaire national Fabien Roussel dénonce la méthode du gouvernement « Éviter l’abstention, oui. Tout faire pour que les gens aillent voter, oui. Mais je découvre hier qu’il y a un amendement qui tombe du ciel du gouvernement mettant en place un dispositif dont je ne connais rien du tout. (...) Vous savez, quand on touche à un mode de scrutin, et en plus le scrutin de la présidentielle, ce qui est bien, (...), c’est en parler avant », a-t-il déclaré au micro de RTL.

Ce dernier a dit vouloir du pour étudier la disposition. Une posture plus ou moins partagée par le secrétaire général des Républicains, Aurélien Pradié. Ce dernier ne se dit « pas favorable » au vote par anticipation, mais estime qu’il y a un manque de documentation sur le sujet.

« Je ne comprends pas très bien comment on peut tester une disposition nouvelle électorale sur une élection présidentielle (...) qui est une élection trop importante pour cela. (...) Pourquoi pas l’essayer pour les régionales ? », a-t-il proposé.

Plusieurs élus dénoncent un risque de « fraude », organisé par le gouvernement. Pour le sénateur LR, Bruno Retailleau, président du groupe au Sénat, cette disposition est « une magouille politicienne alors qu’on est encore en crise sanitaire ». C’est aussi, selon lui, la marque d’« un mépris profond », et « une légèreté insoutenable vis-à-vis de la chose démocratique ».

Pour l’extrême droite du Rassemblement national, « à la moindre ouverture, ce gouvernement rentre dans des espèces de failles pour essayer de bidouiller une élection présidentielle à venir ».

La présidente du RN, Marine Le Pen, a estimé que le gouvernement n’a « pas le temps d’instaurer la proportionnelle, mais ils ont le temps de magouiller un vote anticipé. Pour nous, c’est hors de question ! »

De son côté, le chef de file de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, a dénoncé l’organisation de « la plus grave fraude à l’élection présidentielle ». « Tous les députés, tous les sénateurs qui voteraient cet amendement se rendraient coupables devant l’histoire de la mise à mort de notre démocratie, car si on a plus confiance dans le mode de scrutin de la présidentielle, il n’y a plus de vie politique et de démocratie possible », a-t-il critiqué dans un message vidéo.



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Voter par anticipation reviendrait à voter avant le jour du scrutin . Qui serait concerné et pourquoi ? On pourrait commencer à voter dès demain pour les personnes qui ont déjà annoncé leur candidature . Non !.Que deviendrait le vote par anticipation en cas de retrait ou d’empêchement quelconque d’un candidat pour qui on aurait déjà voté .ou si on veut changer d’avis à la dernière minute pour une raison quelconque . Que ferait - on des votes de ceux qui meurent ou deviennent incapables majeurs avant le jour du scrutin . Qui recueillerait les votes par anticipation , le maire , le notaire , un avocat , mon cousin , mon voisin , la police ? Qui assurerait le dépouillement et quand aurait lieu le dépouillement des votes par anticipation et dans quelles conditions ? Comment fait on pour vérifier qu’un honnête quidam ne voterait pas 10 ou 20 fois par anticipation ??? Les morts seront ils vraiment interdits de voter entre le moment où ils seront morts et le moment où ils auront leur certificat de décès ?? Comment s’assurer que tous les votes par anticipation arriveront à destination avant le jour du scrutin .? Que fait on des votes par anticipation qui arriveraient trop tard pas forcément pour une raison de force majeure, mais parce que un petit malin les empêcherait d’arriver à temps .A quel moment sera proclamé le résultat de l’élection un jour avant le scrutin après dépouillement des votes par anticipation ou une semaine après ???

    Le conseil constitutionnel acceptera t -il. cette grosse Macronerie ?. Quand sera -t-il consulté et par qui ? Combien de temps aura -t- il pour prendre sa décision ?. trois mois, trois semaines, trois jours ? avant le début de la campagne électorale

    A mon avis si le gouvernement persiste dans cette voie , le peuple se mobilisera par anticipation avant l’élection présidentielle pour dire dans la rue et d’une voix forte ,claire et bien audible , même pour les sourds , ce qu’il pense de cette grosse M ....

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Notre démocratie est malade . Il y a de nombreux symptômes qui le prouvent et l’un des plus significatifs et des plus alarmants c’est la baisse constante du taux de participation que l’on constate depuis quelques années pour chaque élection qu’elles soient nationales ou locales .

    Comme la légitimité des élus dépend aussi du nombre des électeurs qui se mobilisent lors d’une élection c’est normal que le président de la république veuille mettre en place des moyens pour arrêter l’abstention et par la même occasion mettre en difficulté ses principaux concurrents .Mais ce n’est pas par une mesurette électorale comme la permission de voter par anticipation qu’il guérira notre démocratie moribonde .

    Notre pays a besoin d’une réforme électorale en profondeur pour mobiliser tous les citoyens à chaque élection mais pas seulement d’une mesure de circonstance ..

    D’abord il faudrait reformer les conditions délections de nos élus , et permettre une meilleure représentation de la population. .Lorsque les modes de scrutin appliqués ne permettent pas à près de la moitié de la population d’avoir des représentants il ne faut pas s’attendre à ce qu’elle se précipitent aux urnes . Il est temps de donner plus d’importance à la représentation proportionnelle dans notre droit électoral.

    Ensuite il faudrait modifier le code électoral pour lutter efficacement contre l’abstention . Le droit de vote est un droit individuel qui impose une obligation celle de l’exercer le moment venu . On peut offrir aux électeurs le droit de voter blanc , mais pas celui de refuser de voter sans une raison de force majeure ;. ce qui impose peut être que les élections soient organisées pendant les jours ouvrables et non pendant les jours fériés , mais aussi que l’on rende obligatoire l’inscription sur les listes électorales de la commune de son lieu de résidence , que l’on sanctionne les électeurs qui refusent de voter , soit par des amendes importantes qui pourront être aggravées en cas de récidives , soit par la privation de certains droits par exemple de bénéficier des subventions ou des aides de l’état à la personne ou d’obtenir un emploi public ou un marché public . On peut d’ailleurs cumuler ces deux types de sanctions pour être vraiment efficace. Et bien entendu pour permettre aux personnes qui ne peuvent pas se rendre à leur bureau de vote le jour des élections on devrait revoir les conditions de vote par procuration et faciliter autant que possible le vote électronique grâce à des appareils installés dans les bureaux centralisateurs des mairies qui pourront recevoir les votes électroniques des personnes inscrites sur leur liste électorales sous certaines conditions , notamment que l’empêchement de se rendre au bureau de vote en personne ait été signalé avant je jour du scrutin , mais bien sûr il faudra être extrêmement vigilant dans l’application de ce vote électronique car il pourrait favoriser la fraude électorale .

    SI ON REFORME NOTRE CODE ELECTORAL EN CE SENS IL N’Y A PLUS DE RAISON D’INSTITUER UN VOTE PAR ANTICIPATION . TOUT LEMONDE VOTE LE MËME JOUR ET PEUT CHANGER D’AVIS A LA DERNUERE MINUTE .SELON SA PERCEPTION DES CHOSES.

    Mais quoi qu’il en soit on ne retouche pas le système électoral d’un pays pour se prémunir contre les résultats éventuels de la prochaine élection . Si on veut réformer le droit électoral de notre pays il faut engager un grand débat national comme on l’a fait pour la mise en place de la décentralisation et permettre à chacun de s’exprimer sur tous les aspect du problème et ce n’est qu’après avoir recueilli l’avis général que l’on devrait demander à nos parlementaires de se prononcer sur un projet de réforme globale et non sur un détail .

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Au lieu de permettre de voter par anticipation ce qui peut créer une rupture du principe de l’égalité des citoyens devant le loi et favoriser la fraude électorale ; si on veut lutter contre l’abstentionnisme on pourrait en plus des mesures que j’ai déjà proposées , regrouper au maximum les divers scrutins de manière à réduire le nombre de consultations électorales : .par exemple , organiser le même jour , les élections municipales et les élections départementales , les élections régionales et les élections européennes , les élections législatives et les élections présidentielles et enfin les élections sénatoriales .

    Ce qui impliquerait l’interdiction pour le chef de l’état de dissoudre l’assemblée nationale dans les deux années qui suivent l’élection législative et présidentielle et l’obligation pour le chef de l’état de remettre en cause son mandat en cas de dissolution de l’assemblée nationale et enfin l’impossibilité de se présenter plus de trois fois aux élections présidentielles mais peut être aussi pour tous les élus pour le même mandat , de manière à permettre une progression constante de la classe politique et un renouvellement constant du pouvoir politique .

    Et si les scrutins devaient se dérouler pendant les jours ouvrés , une réduction fiscale pourrait être accordée sur présentation d’un justificatif de la participation au scrutin pour ceux qui exercent une activité professionnelle .lorsque le scrutin a occasionné une perte de revenu . mais la perte du temps de travail pourrait être également rattrapée dans les entreprises qui paieraient leurs salariés le jour des élections .

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Cependant , quelque soit le contenu de cette nécessaire réforme de notre droit électoral , elle serait insuffisante si on ne considère pas le vote blanc comme un suffrage exprimé .

    Dans chaque élection on devrait avoir un bulletin blanc officiel qui permettrait aux électeurs d’exprimer leur refus des candidats qui se présentent . Le droit de vote n’implique pas forcément l’obligation de voter pour les candidats en lice. L’électeur a aussi le droit de s’abstenir de choisir l’un des candidats ou l’une des listes de candidatures, mais son abstention se manifestera par le choix d’un bulletin blanc. l’abstention se manifestera dans les urnes et non en restant chez soi . Lorsque l’on vote à main levée dans une assemblée , l’abstention est prise en compte en fonction du nombre de présents dans la salle . Cela devrait être la même chose pour les élections pour lesquelles il faut se rendre dans un bureau de vote , elle doit se manifester par un bulletin blanc que l’on met dans l’urne . Ceux qui restent chez eux et ne votent pas devraient être considérés comme des contrevenants ou des délinquants par rapport au droit électoral s’ils n’ont pas une raison valable pour justifier leur refus d’aller voter et devraient être sanctionnés . Actuellement ceux qui se promènent sans masques , ne respectent pas les consignes sanitaires sont sanctionnés . pourquoi seraient on moins sévères pour ceux qui ne respectent les règles de fonctionnement de notre démocratie . Le corps social fonctionne aussi un peu comme le corps humain quand on ne respecte pas certaines règles il tombe malade .

    Jusqu’ici les bulletins blancs sont considéré comme des votes nuls , mais pour tenir compte du droit de s’abstenir de choisir parmi les candidats , il faudrait que lors du dépouillement des scrutins les bulletins blancs soient considérés comme suffrages exprimés .

    Les résultats des élections seront toujours déterminés de la même manière mais ils sera sans doute plus difficile de se faire élire des le premier tour dans les élections à deux tours .Mais quelque soit le type d’élection ( au scrutin uninominal ou
    au scrutin de liste ) aucune élection ne pourrait être acquise lorsque le nombre de bulletin blancs serait supérieur à 50% des électeurs inscrits ; et lorsque ce cas de figure se produirait il faudrait envisager l’organisation d’une nouvelle élection dans les deux ou trois mois pour laquelle l’élection pourra être acquise dès le premier tour quelque soit le nombre de vote blancs si l’un des candidats rassemble au moins 25% des suffrages exprimés sur son en comptant bien entendu les bulletins blancs comme suffrage exprimés .

    Le droit de s’abstenir de choisir parle moyen d’un bulletin blanc ne devrait pas non plus donner aux électeurs le droit de bloquer le fonctionnement des institutions de leur pays ..

    Article
    Un message, un commentaire ?