Actualités

Gilles Leperlier : pour l’emploi des Réunionnais à La Réunion

Succès du lancement de la campagne des législatives du PCR

Témoignages.re / 22 mai 2017

Gilles Leperlier mène la bataille du Parti communiste réunionnais dans la 6e circonscription de La Réunion.

JPEG - 36.6 ko

Gilles Leperlier a tout d’abord salué l’engagement des militants qui ont permis le succès de ce meeting de lancement des législatives.

Il a rappelé des combats pour l’emploi et contre la vie chère. « Quand un poste est disponible, toujours quelqu’un de l’extérieur qui vient pour l’occuper », poursuit-il « à la centrale du Port, il a fallu batailler avec les syndicats pour que des Réunionnais puissent revenir à des Réunionnais ». Son programme, c’est aussi la bataille pour que dans la fonction publique, les postes reviennent aux Réunionnais. « Depuis les 15 dernières années, les parlementaires n’ont mis en place de mesures allant dans ce sens ». Il propose une loi permettant un moratoire dans la fonction publique pour réserver pendant 15 ans les postes aux diplômés de La Réunion.

De plus en plus de Réunionnais sont obligés d’aller travailler dans les endroits les plus difficiles en France, a-t-il poursuivi, d’où la proposition de « mettre en place des critères supplémentaires pour permettre aux Réunionnais de revenir plus facilement à La Réunion. Derrière les chiffres, des drames, des familles séparées, nous avons dû accompagner des familles endeuillées. Il faut revenir à l’ancienneté de la demande dans la police ».

« Un projet réunionnais par les Réunionnais, pour les Réunionnais »

Gilles Leperlier mise aussi sur la valorisation des plantes médicinales : « 19 plantes reconnues dans la pharmacopée grâce aux tisaneurs. Il est possible de développer le géranium, le vétiver, base de tous les parfums ».

En urgence, il demande de revaloriser les petites retraites agricoles. « Pas un seul revenu sous le seuil national de pauvreté, la bataille pour augmenter les retraites permettra de faciliter la reprise d’exploitation par des jeunes ».

« Respekt a nou avec ce que l’est bon pour La Réunion. Arrêtez de mettre en place des lois inadaptées qui cassent nos richesses. Arrêter avec des députés qui disent qu’ils défendent La Réunion ici, et qui à Paris sont plus Parisiens que les Parisiens », a-t-il déclaré avant de conclure : « défendons un projet réunionnais par les Réunionnais, pour les Réunionnais, nou lé kapab pou not péi ».