Actualités

Glorieuse : un président français sur une île malgache

Emmanuel Macron sur un territoire arraché à Madagascar en 1960

Manuel Marchal / 19 octobre 2019

Si le droit international était respecté par la France, l’île malgache de Glorieuse serait administrée par Madagascar.

JPEG - 59.8 ko

Entre Mayotte et La Réunion, Emmanuel Macron se rendra le 23 octobre sur l’île Glorieuse. C’est aussi une terre qui fait l’objet d’un contentieux entre la France et la communauté internationale. En effet, Glorieuse faisait partie du Royaume de Madagascar au moment où la France l’envahit pour y imposer son administration coloniale afin d’organiser le pillage du pays.

Quelques semaines avant le retour de Madagascar à l’indépendance en 1960, la France prit la décision de sortir Glorieuses et d’autres territoires (les îles Eparses selon la nomenclature française) de Madagascar. Une décision qui n’est pas sans rappeler celle de la Grande Bretagne qui sépara les Chagos de Maurice afin d’organiser la déportation du peuple chagossien pour construire la base militaire de Diego Garcia louée à l’armée américaine.

Le président de la République se rendra donc dans une île malgache. Souhaitons que ce séjour puisse apporter des précisions sur la manière dont les gouvernements français et malgaches comptent régler ce différend de la manière la plus efficace, afin que le droit international s’applique et amène ainsi la France à faire cesser son administration sur ces îles qui relèvent de Madagascar.

M.M.