Actualités

Ho Hai Qang : « Le Capital : dépasser les apparences immédiates et aller au fond des choses »

Gala des 60 ans du Parti communiste réunionnais

Manuel Marchal / 6 juillet 2019

Ho Hai Qang, professeur d’économie, auteur du « Le Capital en toute simplicité », est intervenu hier sur ce thème.

JPEG - 59.8 ko

Ho Hai Qang est tout d’abord revenu sur sa découverte du « Capital » de Karl Marx, livre d’économie politique. Le thème central de l’économie politique était de chercher la nature de la richesse. L’Occident connaissait en effet les débuts du capitalisme, et l’émergence de la bourgeoisie qui arrivait au pouvoir.

Karl Marx écrit une critique de l’économie politique. Le Manifeste du Parti communiste co-écrit avec Friedrich Engels affirmait que, « l’histoire de toute société est l’histoire de la lutte des classes ». Karl Marx va montrer qui sont les classes et quelles sont leur opposition. Il explique que le profit repose sur l’exploitation des travailleurs, payés par un salaire représentant la location de leur force de travail.
Karl Marx donne une analyse totalement nouvelle, et recourt à de nouveaux concepts. « La difficulté est de dépasser les apparences immédiates et d’aller au fond des choses », poursuit Ho Hai Qang.

Il a ensuite présenté un livre qui n’est pas de vulgarisation mais qui est écrit dans un langage simple accessible à un élève de seconde. « Le Capital en toute simplicité » trouve son origine dans une conférence organisée par le PCR à l’occasion du bicentenaire de la naissance de Karl Marx durant laquelle le professeur d’économie était intervenu. Il a ensuite publié une série d’articles sur le thèmes de son intervention dans « Témoignages ». A la lecture de ces articles, le journal « Respublica » a proposé de regrouper tous ces textes dans un livre.

Ho Hai Qang évoqua ensuite son action de solidarité contre les victimes des défoliants au Vietnam, avec des sols contaminés par la dioxine. Le Vietnam compte encore 3 millions de victimes. C’est la création de Orange Dioxine. Elle soutient la lutte contre les firmes américaines pour qu’elles dédommagent les victimes de l’Agent Orange.

M.M.