Actualités

Karine Lebon à la tête du rassemblement de forces de progrès

Soutiens du PCR, du PS et de LFI à la candidate du PLR à l’élection législative partielle dans la 2e circonscription

Manuel Marchal / 17 septembre 2020

Hier à la permanence de campagne située à La Possession, Karine Lebon et son suppléant Fayzal Ahmed Vali ont présenté leurs soutiens à leur candidature aux législatives dans la seconde circonscription. Autour de la candidate du PLR, le rassemblement des forces de progrès est une réalité avec le PCR, le PS et la France Insoumise. La dynamique des municipales continue.

JPEG - 96.4 ko

Dimanche se tiendra l’élection législative partielle dans la seconde circonscription, conséquence des dernières municipales où la députée Huguette Bello et son suppléant Olivier Hoarau ont été respectivement élus maires de Saint-Paul et du Port.
Dans cette seconde circonscription allant de La Possesion à Saint-Paul en passant par Le Port, la brièveté de la campagne a éclairci la situation, avec la constitution dès le départ d’un rassemblement des forces de progrès autour de la candidate Karine Lebon, membre du PLR. Outre le parti présidé par Huguette Bello, ce rassemblement regroupe le PCR, le PS et la France Insoumise.
Hier, à sa permanence de campagne située à La Possession, Karine Lebon et son suppléant Fayzal Ahmed Vali ont présenté ces soutiens.

Soutien du PCR

Représentant le PCR, Maurice Gironcel a rappelé la situation de crise hors norme de La Réunion. Il a également fait part d’une demande des maires à la candidate : la remise en cause du CDPNAF. Cette instance est chargée de donner son avis sur les projets agricoles. La particularité du CDPNAF de La Réunion est que son avis est conforme alors que partout ailleurs, l’avis de cette instance est simple. Cela signifie qu’un avis rendu à La Réunion s’impose et fait donc force de loi, alors qu’ailleurs, l’avis n’est que consultatif. Cette particularité explique notamment pourquoi des projets peuvent être bloqués, alors qu’ils verraient le jour ailleurs.
Maurice Gironcel a aussi évoqué la situation difficile des retraités de l’agriculture. Après avoir travaillé pendant des dizaines d’années, ils partent avec une retraite de misère, bien inférieure au seuil de pauvreté. C’est pourquoi le PCR demande que les agriculteurs retraités puissent avoir droit à une retraite d’un montant suffisant pour vivre dignement.

Contre la politique de casse-sociale du gouvernement

Porte-parole de la Fédération PS de La Réunion, Audrey Bélim a rappelé les mesures anti-sociales que le gouvernement continue à mettre en place. Ce sont autant de décisions qui appauvrissent les travailleurs et renforcent la précarité. « Nous avons besoin de parlementaires courageux pour lutter contre des mesures dures », indique Audrey Bélim pour qui Karine Lebon saura être à la hauteur de ce combat.
Patricia Profil, conseillère régionale du PLR, insiste sur la continuité dans l’action, avec Karine Lebon qui prend le relais de Huguette Bello à l’Assemblée nationale. Elle rappelle que l’autonomie alimentaire nous concerne tous. Gilets jaunes et crise sanitaire font apparaître des besoins. L’autonomie alimentaire apparaît donc dans le programme que Karine Lebon saura défendre, ajoutant que l’expérience de Huguette Bello saura être un soutien précieux.
Pour sa part, Amandine Ramaye, représentante de LFI, indique que son parti soutient une candidate capable une fois élue de résister à la politique du gouvernement, d’enlever l’amendement Virapoullé pour favoriser l’expérimentation de mesures spécifiques à La Réunion. Ceci afin de changer une situation où La Réunion est ravagée par le chômage et la pauvreté, alors que la crise sanitaire ne sera pas sans conséquence sur le plan économique.
Olivier Hoarau, maire PLR du Port, salue le rassemblement : « Nos combats et nos espoirs se rejoignent ». Dans les derniers jours de campagne, Karine Lebon continuera à faire la différence, indique-t-il.

« Vote de barrage »

Huguette Bello, députée sortante et présidente de PLR note que « les forces de progrès sont rassemblées. La dynamique entamée lors des dernières élections va se poursuive pour combattre la politique de ce gouvernement, qui casse des droits sociaux si chèrement acquis ».
Le plan de relance n’est pas adapté et est détourné en partie sur le chantier de la NRL. Les menaces sur les retraites sont réelles alors que les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits, empêchant toute manifestation à La Réunion. A la question du député Philippe Naillet sur le délai trop long des résultats des tests nécessaires à l’embarquement pour les Réunionnais qui veulent revenir de France, c’est la réponse inacceptable du ministre pour les Réunionnais : pas de spécificité. Le vote de ce dimanche est un vote de barrage contre cette politique, affirme Huguette Bello.
Elle souligne aussi que des candidats se sont découverts dans la campagne, ils ne peuvent pas nous représenter. Huguette Bello demande à tous ceux qui lui ont fait confiance de reporter cette confiance sur Karine Lebon.
Fayzal Ahmed Vali, suppléant, précise son rôle de relais entre le terrain et Karine Lebon quand elle sera députée.
En conclusion, Karine Lebon réaffirme sa volonté d’être proche de la population et porteuses des revendications des forces de progrès. Aux électeurs de choisir dimanche entre le rassemblement des forces de progrès et les candidats de droite qui ne cachent pas leur jeu.

M.M.