Actualités

La Réunion toujours terre d’émigration

853 700 habitants au 1er janvier 2017

Témoignages.re / 2 janvier 2020

L’INSEE a dévoilé le 30 décembre dernier le résultat du dernier recensement de la population. Au 1er janvier 2017, notre île comptait plus de 850.000 habitants, avec une croissance plus importante que la moyenne française. Cette augmentation est freinée par une émigration massive, avec le départ chaque année de plusieurs milliers de personnes. En effet, la différence entre le nombre des naissances et celui des décès est supérieur à 9.000 par an, tandis que la hausse annuelle moyenne de la population est de 3.900 habitants. La différence s’explique par un solde migratoire négatif de plus de 5.000 personnes. C’est un nombre plus important de Réunionnais qui partent chaque année, car pendant ce temps d’autres personnes arrivent, notamment des Réunionnais de retour dans la fonction publique. Voici des extraits de l’article publié l’INSEE à ce sujet dans le numéro 167 de INSEE Flash.

JPEG - 77.8 ko
Chaque année, plusieurs milliers de Réunionnais prennent l’avion pour quitter leur pays. C’est une constante depuis plusieurs décennies et ceci n’a jamais permis de régler le problème du chômage des Réunionnais à La Réunion.

Au 1er janvier 2017, 853 659 personnes résident à La Réunion. La population progresse de 0,5 % par an depuis 2012, plus vite qu’en France métropolitaine (+ 0,4 %). La croissance démographique est portée par le solde naturel, marqué par un excédent des naissances sur les décès. Elle est freinée par des départs à présent plus nombreux que les arrivées. La croissance démographique de l’île est ainsi moins forte qu’entre 2007 et 2012. Elle s’infléchit dans la majorité des communes, et la population stagne dans trois communes et baisse même dans trois autres. La population se stabilise entre 2012 et 2017 dans l’Ouest, tandis qu’elle progresse à un rythme similaire dans les trois autres microrégions (de 0,6 à 0,7 % par an).
Au 1er janvier 2017, 853 659 habitants vivent à La Réunion, soit 1,3 % de la population française. L’île se classe au 25e rang des départements français les plus peuplés. De 2012 à 2017, la population augmente de 19 700 personnes, soit 3 900 habitants de plus en moyenne par an.

Une croissance ralentie de la population

Entre 2012 et 2017, la population augmente de 0,5 % en moyenne par an, à un rythme supérieur à celui de la France métropolitaine (+ 0,4 %). Cette croissance est moindre qu’entre 2007 et 2012 (+ 1,0 % en moyenne par an).
La croissance de la population réunionnaise entre 2012 et 2017 se place notamment derrière celle de Mayotte (+ 3,8 % par an en moyenne), de la Guyane (+ 2,3 %) et de la Corse (+ 1,2 %). Aux Antilles, la Martinique perd des habitants (‑ 0,8 %), tout comme la Guadeloupe (‑ 0,7 %).

La croissance démographique portée par le solde naturel

À La Réunion, le solde naturel porte la croissance démographique. L’excédent des naissances sur les décès conduit à une hausse de la population de 9 630 habitants par an en moyenne entre 2012 et 2017, soit + 1,1 % par an. La contribution du solde naturel à la croissance de la population de chacune des microrégions est assez semblable.
Par ailleurs, les départs de La Réunion, plus nombreux que les arrivées sur la période récente, ralentissent la croissance de la population.