Actualités

Le PCF au PCR : « vous nous avez beaucoup appris »

Conférence idéologique internationale : intervention du représentant du Parti communiste français

Manuel Marchal / 4 novembre 2019

Le 28 octobre dernier, les représentants des délégations extérieures se sont exprimés lors de la séance plénière de clôture de la conférence idéologique internationale organisée par le PCR. Après Nelson Tamayo, représentant du Parti communiste cubain, ce fut Denis Rondepierre qui prit la parole au nom du Parti communiste français.

JPEG - 75.7 ko
Denis Rondepierre, représentant du Parti communiste français.

La conférence idéologique internationale organisée du 26 au 28 octobre par le Parti communiste réunionnais était le temps fort des célébrations du 60e anniversaire de la création de cette organisation. Le PCR est né en 1959 lors du 6e Congrès de la Fédération de La Réunion du Parti communiste, qui s’est transformé en congrès constitutif du Parti communiste réunionnais. Cette création s’était faite en plein accord avec le PCF, qui avait alors mandaté un de ses dirigeants, Gaston Feix, pour le représenter au Congrès de 1959. Ce sont donc des liens particuliers entre les Partis communistes de La Réunion et de France.
Ce 60e anniversaire du PCR était donc l’occasion de revenir sur ces 60 ans de relations entre le PCR et le PCF. Denis Rondepierre, responsable à l’outre-mer du PCF, a représenté l’organisation qui fêtera l’année prochaine son premier siècle d’existence.

JPEG - 86.8 ko
Remise du cadeau-souvenir à Denis Rondepierre.

« Un choix partagé »

Il a tout d’abord salué « la solidarité active qui fait partie du patrimoine de nos deux organisations ». Revenant sur la création du PCR, il a rappelé que « ce choix qui fut le vôtre fut un choix partagé. Nous continuerons d’en être extrêmement fiers ». « Ce choix fut une chance pour tisser des liens, des liens précieux pour vous comme pour nous ».
Au sujet du peuple réunionnais, « le PCF est fier d’être le seul parti français à soutenir sa volonté d’affirmation de son identité ». Cela se traduit par plusieurs exemples.
En 1979, lors des premières élections du Parlement européen au suffrage universel, Paul Vergès, secrétaire général du PCR, était en 4e position sur la liste du PCF et fut donc élu. Plus près de nous lors des Européennes de juin 2019, c’est Julie Pontalba qui était en 6e position sur la liste du PCF.
« Des divergences d’appréciation n’ont jamais constitué une rupture avec tout ce que nous avons construits ensemble », souligna Denis Rondepierre qui revient sur « des combats emblématiques ».
Ce fut notamment le cas de la lutte contre l’apartheid. Ce fut également le vote par le Sénat d’une résolution de Paul Vergès sur le co-développement dans l’océan Indien : « vous nous avez beaucoup appris ».

Pour « une nouvelle civilisation »

Pour le PCF, « une nouvelle civilisation doit émerger ». Cela passe par la solidarité internationale, la protection de l’environnement, la lutte contre les inégalités, pour le respect des droits des femmes oppressées par la logique patriarcale.
Denis Rondepierre rappelle aussi la confrontation quotidienne à l’urgence.
Tout ceci nécessite de « construire de nouveaux repères, défricher de nouveaux chemins ».
Ces tâches considérables sont le défi des communistes. Plus que jamais, le « prolétaires de tous les pays, unissez-vous » du Manifeste du Parti communiste co-écrit par Karl Marx et Friedrich Engels est plus que jamais d’actualité.
Denis Rondepierre conclut en annonçant l’année prochaine les célébrations du premier siècle d’existence du PCF, avec comme mot d’ordre : « 100 ans d’avenir avec le centenaire du PCF ».

M.M.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • ...les oubliées, les oubliés.
    Les militantes, les militants du Parti Communiste Français ont été pour nous "sak la sot la mèr" des amies, des amis, des compagnons de tous les jours. De nos rendez-vous au 94 rue Jean Pierre TIMBAUD PARIS à toute la vallée de la Seine comme dans les villes de ACHERES, POISSY, CHANTELOUP LES VIGNES, TRAPPES, MANTES... nous savions que nous pouvons compter sur elles, sur eux.
    Nous étions travailleurs chez SIMCA-Peugeot aujourd’hui- Au centre de tri de la Poste à TRAPPES, dans les hôpitaux à POISSY et à LA SNCF à ACHERES nous savions que ces militantes, ces militants seraient à nos côtés. Elles, Ils sont venues, venus vers nous .Nous ont accueillies, accueillis
    La solidarité s’exprimait au quotidien . Les militantes communistes, les militants communistes ont été les seules, les seuls ou presque à nous accueillir .Nous qui étions "considérés comme des étrangers".
    Je n’oublie pas les camarades de la C.G.T.
    Comment oublier celle qui vous a accueilli..Comment oublier celui qui vous a dit "viens ".

    C’est une page de notre histoire Réunionnaise... et elle est ’ Tout HUMAIN"
    J’ai vécu tout cela et j’ai appris beaucoup , beaucoup de cette volonté d’aller vers l’autre et de lui dire "VIENS". Viens parce que tu es d’abord HUMAIN .

    Aimé TECHER Yab de Palmiste Rouge

    Article
    Un message, un commentaire ?