Actualités

Le PCR de retour dans la majorité municipale à Saint-Denis

Bilan des municipales 2020 par la Section communiste de Saint-Denis

Manuel Marchal / 16 juillet 2020

Lors de la conférence de presse hier, la Section PCR de Saint-Denis est revenue sur la stratégie qui a permis au Parti communiste réunionnais d’avoir deux élus dans la nouvelle majorité municipale de Saint-Denis, Julie Pontalba en tant qu’adjointe au maire, et Mathieu Raffini conseiller. Ces deux membres de la Section communiste de Saint-Denis sont également devenus délégués communautaire de Saint-Denis à la CINOR, Julie Pontalba ayant été élue vice-présidente de la Communauté d’agglomération du Nord de La Réunion.

JPEG - 63.4 ko

L’an dernier, le PCR célébrait le 60e anniversaire de sa fondation. « Dans nos différentes manifestations nous avons rappelé le poids historique de Saint-Denis dans les luttes syndicales et politiques et surtout, l’évènement qui a eu lieu 3 mois avant le Congrès constitutif du PCR les 18 et 19 mai 1959 », rappelle Julie Pontalba.

En effet, aux Municipales du 15 mars 1959, à Saint Denis, la liste conduite par Paul Vergès disposait de 1700 voix d’avance et il manquait les résultats de 3 bureaux. La victoire était acquise. C’est à ce moment que le Préfet Jean Perreau-Pradier, férocement opposé aux communistes de l’île, donna l’ordre aux CRS de charger la foule massée devant le monument de la Victoire. Paul Vergès a été laissé pour mort et retrouvé inanimé sur le trottoir. A Sainte-Clotilde, un nervi tira des coups de feu. Aux abords de la mairie, le jeune Eliard Laude a été foudroyé en plein cœur. Son camarade de 14 ans, Antoine Baïkiom, a eu plus de chance car on a pu extraire la balle qui s’était logée dans sa poitrine.

« Exemple de partenariat réussi »

« Soixante ans après, dans cette même mairie, Gilbert Annette a rappelé ce climat de violences et de fraudes électorales en introduction de la Conférence donnée par Elie Hoarau, le 30 août 2019, en prélude au séminaire international de partis politiques, organisé par le PCR, en fin octobre 2019 », précise Julie Pontalba qui note que « la presse avait observé « un réchauffement politique » à gauche. En faisant le bilan sur ce demi siècle, nous avions déduit que la situation sociale exigeait un large rassemblement. Il restait à trouver la méthode ».

La Section communiste de Saint Denis a travaillé sur la question de « la pauvreté multiforme ». Ses propositions ont été reprises et enrichies dans le programme général. « C’est un exemple de partenariat réussi ».

« L’orientation politique était juste »

« Julie Pontalba et Mathieu Raffini sont nos 2 élus dans l’équipe dionysienne conduite par Ericka Bareigts », indique la Section PCR de la capitale, « grâce à ce partenariat, nos 2 camarades Julie Pontalba et Mathieu Raffini concrétisent la présence des communistes dans la capitale. C’est très symbolique pour nous, Ils apprendront en s’attelant à la tâche, tout y apportant leurs compétences », indiquent les représentants des communistes de Saint-Denis qui précisent que « la section communiste profite pour remercier les personnes qui, de près ou de loin, ont permis le succès de ce rassemblement. L’orientation politique était juste ».
Et la Section PCR de Saint-Denis de conclure : « nous profitons enfin, pour remercier Ericka Bareigts de la confiance qu’elle nous accorde en nous permettant de travailler dans son équipe. Loin d’être un honneur, nous mesurons le poids de la responsabilité qui est la nôtre dans la concrétisation du programme que les dionysiens ont choisi ».

M.M.