Actualités

Le PCR invite les partis à sortir leurs propositions

Face à une situation qui s’aggrave

Témoignages.re / 7 décembre 2017

L’actualité sociale et environnementale de La Réunion doit interpeller les responsables politiques de notre île, estime le PCR. Il leur demande de se mettre autour de la table pour présenter leurs propositions sur ces sujets sensibles.

JPEG - 57.8 ko
40 emplois menacés à Profilage, filiale d’ArcelorMittal à La Réunion.

Ary Yée Chong Tchi Kan constate que la situation s’aggrave. Sur le front de l’emploi, « après la vague de non-renouvellement de contrats aidés, des licenciements prévus à Arcelor, à la CCIR et au CHU. Plus de 200 postes sont menacés de suppression en fin d’année ».

À Saint-André, des employés de commune posent la question de leur titularisation. La maire propose une prime alors que le personnel demande une solution pour tout le monde. « Le PCR avait proposé des solutions pour régler ce problème qui n’avait pas été acceptées par le maire de Saint-André », rappelle le dirigeant communiste.

Le PCR souligne également que le Conseil économique social et environnemental régional (CESER) termine son mandat et livre des réflexions sur la pauvreté. « Cela conforte l’analyse du PCR et celle de l’INSEE qui évoque « un département socialement hors-norme » ». « Nous demandons aux forces politiques de La Réunion de s’emparer des propositions du CESER et de travailler à des propositions à soumettre à Paris ».

De plus, l’étude de l’INSEE sur le vieillissement de la population doit aussi interpeller le monde politique.

Le climat est aussi une préoccupation du Parti communiste réunionnais. La crise dans ce domaine trouve son illustration dans la pénurie de letchis. « La situation climatique fait que les letchis ne sont pas au rendez-vous. C’est le signe que l’écosystème est profondément touché. Les abeilles sont attaquées par le varoa, les experts tirent la sonnette d’alarme, les abeilles risquent de disparaître de La Réunion. Dans le même temps, l’IUCN s’inquiète de l’état de la biodiversité à La Réunion, les plantes envahissantes menacent le label Patrimoine mondial », précise Ary Yée Chong Tchi Kan, « que font les politiques, que proposent-ils sur ces dossiers ? »

Le PCR veut attirer l’attention sur l’extrême urgence de se mettre autour de la table afin que chaque parti avance ses propositions pour traiter ces problèmes de fond. « Quelle cruelle déception si les responsables politiques partent faire la fête sans s’en occuper ? », conclut Ary Yée Chong Tchi Kan.