Actualités

Le PCR reprend pied dans le Sud-Ouest : première étape d’une nouvelle bataille

Premier tour de la législative partielle dans la 7e circonscription

Manuel Marchal / 24 septembre 2018

Après un premier tour marqué par près de 77 % d’abstention, le second tour de l’élection législative partielle dans la 7e circonscription opposera dimanche prochain Jean-Luc Poudroux à Pierrick Robert. Candidat du PCR, Gilles Leperlier arrive en 7e position. C’est la première étape d’une nouvelle bataille dans une circonscription où le PCR n’avait plus de candidat depuis 6 ans.

JPEG - 45.6 ko
Jessie Caro et Gilles Leperlier.

Le premier tour de l’élection législative partielle dans la 7e circonscription a rendu son verdict. Il est tout d’abord marqué par l’abstention. Un peu plus de 23 % des électeurs, soit moins du quart, se sont déplacés hier pour glisser un bulletin dans l’urne. Ceci illustre une nouvelle fois l’extension à la politique de la crise économique et sociale qui touche La Réunion depuis des décennies. De plus, dans cette élection, tous les maires soutenaient un candidat. Ces derniers n’ont donc pas pu mobiliser comme ils arrivaient à le faire auparavant. Les municipales dans moins de 2 ans ont peut être amené quelques-uns à ne pas jeter toutes leurs forces disponibles dans la bataille.

Surprises du premier tour

Ce faible taux de participation pose une fois de plus le problème de la représentativité des personnes chargées de porter la voix de La Réunion à l’Assemblée nationale. Les deux candidats arrivés en tête ont en effet obtenu un pourcentage de voix égal respectivement 5,77 % et 3,63 % des inscrits. Cette tendance confirme les législatives de l’année dernière, où plus de la moitié des personnes inscrites sur les listes électorales avaient refusé d’aller voter.
Les deux candidats qualifiés pour le second tour sont Jean-Luc Poudroux, soutenus par tous les maires de droite, et Pierrick Robert, candidat du député sortant déclaré inéligible et soutenu par le maire de Saint-Leu. Ce sont les deux candidats qui disposaient des plus gros moyens. Dans une élection partielle où la participation est traditionnellement plus faible, ceci a lourdement pesé. Au soir du premier tour, Jean-Luc Poudroux dispose de plus de 2.000 voix d’avance sur Pierrick Robert. Un résultat qui peut surprendre, car l’ancien maire de Saint-Leu est sorti de sa retraite politique pour cette élection. La 3e place d’Aurélien Centon est une autre surprise. Connu pour des actions de proximité en faveur de familles dans le besoin, il ne lui a manqué que 500 voix pour être au second tour à la place de Pierrick Robert. Ce dernier représente le LPA, un allié du Modem et membre de la majorité présidentielle. Ce parti apparaît en difficulté et a un risque bien réel de perdre son siège de député.

Diffusion des idées du PCR

Lors de la présidentielle l’année dernière, Jean-Luc Mélenchon, soutenu par le PCR, était arrivé en tête à La Réunion. Surfant sur la vague de ce succès, Perceval Gaillard (France Insoumise) et Emmanuel Séraphin (Pour La Réunion) avaient fait des scores honorables, tandis que le PCR avait décidé de ne pas présenter de candidat, soutenant celle de la France Insoumise.
15 mois plus tard, le vote d’hier a montré un recul de ces candidats. Ils bénéficiaent pourtant d’importants moyens. LFI avait mobilisé sa direction parisienne pour soutenir son candidat, même Jean-Luc Mélenchon était intervenu dans ce scrutin partiel à 10.000 kilomètres de Paris. Quant à celui du Mouvement pour La Réunion, il était soutenu par le PS et le parti municipal saint-louisien de Jean Piot. Cela n’a pas suffi pour rééditer la même performance qu’en juin 2016.
Pour sa part, le PCR a décidé d’être présent à cette élection et a confié cette responsabilité à Gilles Leperlier. C’est la première fois depuis 2012 que le Parti communiste réunionnais présente un candidat dans cette circonscription. A la différence du scrutin de 2012, le PCR ne pouvait pas compter sur le soutien d’un ou plusieurs maires. Cette campagne était donc l’occasion pour le Parti communiste réunionnais de reprendre pied dans cette circonscription. C’est dans ce contexte difficile que Gilles Leperlier et Jessie Caro ont lutté pour diffuser les idées du PCR auprès de la population. Le soutien des militants communistes venus de toute l’île leur a permis d’affirmer le retour du PCR dans une élection législative concernant l’Ouest et le Sud de La Réunion.
Dans son communiqué adressé hier aux médias, Gilles Leperlier a d’ailleurs souligné que c’est une nouvelle bataille qui commence. Ces quelques semaines de campagne ont permis de nouer ou renouer des contacts qui pourront s’avérer important dans la perspective de renforcer l’organisation du PCR dans cette région. Cet objectif de renforcement et la diffusion des idées du PCR dans la population sont des points positifs, qui montrent que le Parti fondé par Paul Vergès est de retour.

M.M.


Résultat du premier tour

Candidat Voix  %
POUDROUX Jean-Luc 6402 27.11
ROBERT Pierrick 4030 17.07
CENTON Aurelien 3582 15.17
SERAPHIN Emmanuel 2241 9.49
NATIVEL Jean Francois 1677 7.1
GAILLARD Perceval 1137 4.81
LEPERLIER Gilles 886 3.75
QUINOT Ulrich 845 3.58
MARCHAU Jean-Pierre 744 3.15
HOARAU Mathieu 725 3.07
LARTIN-GRAJA Michelle 617 2.61
RIVIERE Jonathan 570 2.41
DIJOUX Fabien 158 0.67