Actualités

Le PCR sort renforcé des élections municipales

Retour et apparition d’élus dans la direction de plusieurs communes

Manuel Marchal / 30 juin 2020

Outre la confirmation de la confiance de la population de Sainte-Suzanne envers Maurice Gironcel, le second tour des municipales marque le retour ou l’arrivée du PCR à la direction de plusieurs communes au sein de coalitions victorieuses lors des deux tours de scrutin.

JPEG - 134.5 ko

A la veille des élections municipales, le PCR était présent dans la direction d’une commune : Sainte-Suzanne. Au soir du second tour, les résultats validés par la préfecture donnent les informations suivantes :
- le PCR maintient son leadership à Sainte-Suzanne, avec la réélection de Maurice Gironcel ;
- le PCR a de nouveaux élus dans les directions des communes de Saint-Denis (la capitale), Saint-Joseph, les Avirons et l’Etang Salé ;
- le PCR fait partie de la coalition victorieuse à Saint-Paul (2e ville du pays et ancienne capitale)

Choix des Sections communistes de Saint-Denis, Saint-Paul et Saint-Joseph

Pour ces élections municipales, le Parti communiste réunionnais a appliqué une des décisions de Congrès : ce sont les Sections dans chaque commune qui décident de la stratégie. Dès le premier tour le 15 mars dernier, le PCR avait repris pied dans la direction d’une commune : Saint-Joseph. La Section de Saint-Joseph a en effet obtenu l’élection de David Lebon sur la liste conduite par le maire sortant Patrick Lebreton.
Cette stratégie a permis au PCR de revenir dans la majorité municipale de Saint-Denis, la capitale. Ce retour est le résultat d’un accord entre les partis politiques qui composent la liste Saint-Denis pour tous conduite par Ericka Bareigts : PS, PCR, PLR et les Verts. La Section PCR de Saint-Denis va donc compter deux élus issus d’une nouvelle génération de cadres : Julie Pontalba et Mathieu Raffini. Cette décision permet également au Parti communiste réunionnais de siéger à la CINOR au sein des élus dionysiens. Grâce à cette stratégie, le PCR compte désormais des élus communautaires dans deux communes sur trois, issus des groupes majoritaires vainqueurs des élections à Saint-Denis et à Sainte-Suzanne.

2 nouveaux élus aux Avirons et à Etang Salé

A Saint-Paul, c’est une démarche analogue qui a guidé les pas de la Section communiste de Saint-Paul. A la différence de Saint-Denis, les négociations n’ont pas débouché sur la présence de candidats communistes sur une liste de candidats aux municipales. Mais les communistes saint-paulois ont mené une active campagne pour la victoire de la liste conduite par Huguette Bello. A Saint-Paul, seconde ville de La Réunion et ancienne capitale, Le PCR fait donc partie de la coalition victorieuse composée de PLR, PS, les Verts et LFI.
Dans les deux plus grandes villes de La Réunion, le PCR a donc contribué à deux importantes victoires des forces de progrès : à Saint-Denis et à Saint-Paul.
Là où il n’existe pas de Section communiste, des candidats du PCR étaient présents sur des listes selon cette procédure : une discussion entre la direction et des personnes implantées localement. C’est pourquoi le PCR compte un élu dans la nouvelle majorité aux Avirons et un autre à l’Etang-Salé, Gilles Leperlier.

M.M.