Actualités

Le point de vue du Parti communiste réunionnais

Bilan et perspectives de l’Alliance

Témoignages.re / 30 décembre 2004

Après la rencontre de fin d’année de l’Alliance organisée jeudi dernier, “Témoignages” poursuit la publication des points de vue des organisations politiques et de personnes de la société civile membres du mouvement. Aujourd’hui, c’est le Parti communiste réunionnais qui s’exprime sur le bilan 2004 et sur les perspectives du mouvement. Un point de vue exprimé par Élie Hoarau, secrétaire général du PCR.

(Page 2)

L’année 2004 a été marquée par l’émergence de l’Alliance comme force politique et sa double victoire aux Régionales et aux Européennes.
Ce concept de rassemblement qu’est l’Alliance a su séduire l’opinion réunionnaise et, au-delà de La Réunion, une large opinion de “l’Outre-Mer”.
Il convient pour l’avenir de consolider ce concept. Cela implique qu’une part encore plus grande soit faite à ce qu’on appelle la “société civile” et que, par ailleurs, chaque composante de l’Alliance se renforce, tant sur le plan organisationnel que sur celui de la réflexion, pour offrir aux Réunionnaises et aux Réunionnais le meilleur projet d’avenir possible afin de les rassembler encore plus sur des bases durables.

Menaces

2004 a vu aussi poindre de graves menaces sur le plan économique et social.
La filière canne est sérieusement menacée, comme le sont aussi les emplois aidés.
Ces menaces arrivent après que les travailleurs, les chômeurs, les personnes âgées, les handicapés... bref les plus vulnérables d’entre nous, aient fait la dure expérience des choix politiques du gouvernement restreignant les droits sociaux des plus défavorisés.

Un grand projet d’avenir

Devant ces menaces, mais aussi face aux défis majeurs auxquels La Réunion est confrontée (emploi, logement, éducation, santé, démographie, changements climatiques, aménagement du territoire, déplacements, énergie...), l’Alliance a raison de dire, comme l’a fait sa porte-parole le 23 décembre dernier, que le moment est venu d’élaborer un grand projet d’avenir pour notre île.
Il est juste également d’y associer le plus grand nombre possible de personnes et d’organisations.

Chacun est devant ses responsabilités

C’est à nous d’apporter les solutions réunionnaises aux problèmes que rencontre La Réunion.
À charge pour le gouvernement de dire s’il est prêt à suivre ou pas, puisqu’en définitive et compte tenu des compétences qui sont les siennes, c’est à lui d’impulser la concrétisation de ces solutions.
Chacun est ainsi placé devant ses responsabilités. L’Alliance a dit qu’elle ne se dérobera pas.

Élie Hoarau