Actualités

Les "Gilets Jaunes" font leur rentrée

Des milliers de « gilets jaunes » se sont rassemblées dans plusieurs villes

Témoignages.re / 16 septembre 2019

Pour leur rentrée, des milliers de « gilets jaunes » se sont rassemblées dans plusieurs grandes villes, comme à Montpellier, où des heurts ont éclaté et une voiture de police a été incendiée.

En début de soirée, samedi 14 septembre, la préfecture de l’Hérault faisait état de neuf interpellations pour des jets de projectiles et six blessés légers parmi les forces de l’ordre.

La préfecture a compté 500 black blocs environ dans le cortège, ces derniers ont ouvert la porte d’un véhicule de police et y ont jeté un cocktail Molotov. Plusieurs devantures de commerces ont aussi été vandalisées, notamment celle de l’assureur MMA.

Le cortège a rassemblé 2 000 (selon la préfecture) à 5 000 manifestants (selon les organisateurs) ayant répondu à un appel national à manifester à Montpellier, où la mobilisation est forte depuis le début du mouvement en novembre 2018.

Plusieurs heurts ont également éclaté à Rouen à l’occasion d’une manifestation lancée par les Gilets jaunes et soutenue par la CGT de Seine-maritime, conduisant à 26 interpellations et 111 verbalisations, selon la préfecture.

Au plus fort de la manifestation, environ 500 personnes ont défilé à Rouen. Le préfet de la région Normandie avait interdit toute manifestation et tout rassemblement dans le centre-ville de Rouen samedi de 10 heures à 22 heures, afin de "protéger les commerces", car la fronde sociale y est particulièrement vive.

A Toulouse, le cortège, de plusieurs centaines de Gilets jaunes, selon l’Agence France Presse, était bien plus important que les derniers samedis, signe d’une « reprise » de la mobilisation.

A Lille, quelque 650 manifestants, selon la police, 1 500 manifestants selon des représentants défilaient, derrière une banderole annonçant la « rentrée sociale » et la « convergence des luttes » des Gilets jaunes, mais aussi « rouges », « roses » et « verts ».

A Strasbourg, environ 350 Gilets jaunes selon la préfecture manifestaient depuis la mi-journée dans le centre-ville. A Paris, épicentre des manifestations du samedi pendant plusieurs mois, plus de 800 Gilets jaunes se sont réunis.

Les forces de l’ordre ont procédé à 107 interpellations, a indiqué dans la soirée la préfecture de police, qui a par ailleurs annoncé que les rassemblements seraient de nouveau interdits dans le quartier des Champs-Elysées dimanche.

A Bordeaux, « place forte » du mouvement, plusieurs centaines de Gilets jaunes ont manifesté et cinq personnes ont été interpellées et quatre placées en garde à vue, selon la préfecture.