Actualités

Maurice Gironcel élu président de la CINOR : « Une nouvelle ère pour l’intercommunalité »

Premier conseil communautaire de la Communauté d’agglomération du Nord de La Réunion

Manuel Marchal / 11 juillet 2020

Peuplée de plus de 200.000 habitants, la CINOR a été créée en 1997 par les maires de Saint-Denis, Sainte-Marie et Sainte-Suzanne sur la base d’une communauté de projets impulsée par une gouvernance partagée par les trois communes. Cet état d’esprit des créateurs de la CINOR a triomphé hier, avec l’élection, à une très large majorité, d’un des maires fondateurs de la CINOR à la présidence : Maurice Gironcel.

JPEG - 100.4 ko
Le nouveau bureau de la CINOR.

Le premier Conseil communautaire de la CINOR issu des élections municipales du 28 juin dernier s’est tenu hier. Il a été marqué par l’élection à la présidence de Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne. Cette séance était exceptionnellement délocalisée au Parc des expositions de Saint-Denis, afin de pouvoir accueillir 450 personnes dans des conditions de sécurité sanitaire suffisante. Une délégation du PCR était présente à cet événement. Elle comprenait notamment Yvan Dejean, secrétaire général du PCR, Ary Yée Chong Tchi Kan, secrétaire du PCR aux Affaires internationales, de nombreux militants de la Section communiste de Sainte-Suzanne, ainsi que Belinda Adékalom, secrétaire de la Section PCR de Sainte-Marie.
Cette élection s’inscrit dans les valeurs fondatrices de la CINOR : une gouvernance partagée assumée par les trois municipalités composant cette communauté d’agglomération. Ceci rappelle qu’une intercommunalité ne fonctionne pas comme une Mairie avec une majorité et une opposition, mais est avant tout une communauté de projets où la coopération sert à faire progresser tous les partenaires.

L’esprit des fondateurs de la CINOR

C’est cet état d’esprit impulsé en 1997 par les trois maires fondateurs de la CINOR, dont faisait partie Maurice Gironcel, qui a triomphé hier, dès le début de ce premier Conseil communautaire. En effet, après le discours-bilan de Gérald Maillot, président sortant, c’est Gilbert Annette qui fut appelé à présider la séance. La première déclaration de Gilbert Annette fut de proposer la candidature de Maurice Gironcel à la présidence. Cet acte a montré que lorsque des élus arrivent à s’entendre sur l’essentiel, ils sont capables de dépasser les blocages et de s’inscrire dans une perspective commune de développement. La candidature de dernière minute d’Alexandre Laï-Kane-Cheong, opposant municipal à Sainte-Suzanne, a débouché sur la présentation des professions de foi des candidats. Un débat où Maurice Gironcel prit facilement le dessus.
Sans surprise, le maire de Sainte-Suzanne a ensuite été élu à une très large majorité : 54 voix contre 8 et 2 bulletins nuls. Maurice Gironcel redevient donc président de la CINOR, responsabilité qu’il avait déjà assumé entre 2012 et 2014.

JPEG - 91.1 ko
Une délégation de la direction du PCR était conduite par Yvan Dejean, secrétaire général.

« Participer pleinement au projet commun »

Lors de son discours, le nouveau président a souligné que « l’intercommunalité permet de multiplier les forces et d’unir nos énergies. Faisons en sorte d’accomplir sereinement cette mission ». « La crise sanitaire qui nous a frappés et les tensions à venir sur plan économique, social et environnemental doivent nous inciter à agir tous ensemble pour l’avenir. Je souhaite que nous nous mobilisions davantage pour retrouver une certaine forme de sérénité et d’enthousiasme dans notre quotidien », a-t-il ajouté avant de rappeler que « Les projets de développement et d’aménagement doivent être fondés sur des valeurs d’égalité et de complémentarité ». Maurice Gironcel a ensuite mis en évidence les chantiers qui ne manquent pas : « retrouver le leadership économique du Nord ; optimiser l’organisation des transports collectifs et des déplacements ; amplifier la dynamique culturelle ; améliorer le réseau d’eau et d’assainissement ; sécuriser nos populations et améliorer notre cadre de vie ».
La gouvernance partagée était le maître mot de cette intervention au cours de laquelle Maurice Gironcel a indiqué vouloir associer le personnel et ses syndicats ainsi que les citoyens pour « participer pleinement au projet commun ».
« La concertation ne doit pas s’arrêter aux frontières intercommunales mais doit s’étendre à l’échelle de l’ile », poursuit-il avant de conclure : « j’en appelle au rassemblement, le plus large possible, pour définir tous ensemble un projet Réunionnais que nous devons porter au plus haut sommet de l’Etat.(…) C’est dans une logique « d’entente de projets » et de « dynamique collective » que nous ouvrons cette nouvelle ère intercommunale ».

De jeunes élus aux responsabilités

Après l’interruption de séance, l’élection du bureau a confirmé l’état d’esprit de rassemblement : pour la désignation chaque vice-présidence, aucun vote contre et un nombre de suffrages exprimés correspondant à ceux qui se sont portés sur Maurice Gironcel. Le renouvellement du bureau est marqué par l’arrivée aux vice-présidences de jeunes élus communistes : Julie Pontalba et Hermann Sambenoun. Ils siègeront dans le bureau avec Daniel Pony et Maurice Gironcel.
Un autre jeune élu communiste était sous les feux de projecteurs car Mathieu Raffini était le secrétaire de séance de l’élection du président.
En conclusion, Maurice Gironcel a salué une élection de vice-présidents acquise à une très large majorité, et a confirmé que les maires de Saint-Denis, Sainte-Marie et Sainte-Suzanne vont se réunir le plus souvent possible afin de travailleur à la communauté de projets.

M.M.

JPEG - 99.7 ko
Ce premier Conseil eut lieu exceptionnellement au Parc des expositions de Saint-Denis.

Le bureau communautaire de la CINOR

Président : Maurice Gironcel (Sainte-Suzanne)
1er vice-président : Jacques Lowinsky (Saint-Denis)
2e vice-président : Richard Nirlo (Sainte-Marie)
3e vice-président : Gilbert Annette (Saint-Denis)
4e vice-président : Didier Gopal (Sainte-Marie)
5e vice-président : Marcel Pony (Sainte-Suzanne)
6e vice-présidente : Brigitte Adame (Saint-Denis)
7e vice-président : Jean-Pierre Marchau (Saint-Denis)
8e vice-président : Hermann Sambenoun (Sainte-Suzanne)
9e vice-présidente : Geneviève Bommalais (Saint-Denis)
10e vice-président : Erick Fontaine (Saint-Denis)
11e vice-président : Mario Lechat (Sainte-Marie)
12e vice-présidente : Audrey Belim (Saint-Denis)
13e vice-président : Benjamin Thomas (Saint-Denis)
14e vice-présidente : Marlène Rodier (Sainte-Marie)
15e vice-présidente : Julie Pontalba (Saint-Denis)