Actualités

Municipales à Saint-Denis : la lutte contre la pauvreté priorité du PCR

Conférence de presse de candidats communistes de la liste « Saint-Denis pour tous » conduite par Ericka Bareigts

Témoignages.re / 6 juin 2020

La conférence de presse de la Section PCR de Saint-Denis a fait le point sur le déroulement de la campagne du second tour des municipales. Les propositions du PCR intégrées dans le programme de la liste « Saint-Denis pour tous » conduite par Ericka Bareigts se concentrent toujours sur la lutte contre la pauvreté.

JPEG - 88.8 ko
Ary Yée Chong Tchi Kan, Julie Pontalba, Mathieu Raffini et Alain Gravina représentaient hier la Section PCR de Saint-Denis.

« Notre engagement au sein de cette campagne reste clair et n’a pas changé : lutter contre la pauvreté multiforme, qui sclérose notre société », rappelle Mathieu Raffini, candidat communiste sur la liste Saint-Denis pour tous conduite par Ericka Bareigts.
« Dans ce contexte de crise généralisée, crise sanitaire, sociale, économique et politique, il est nécessaire de redonner du sens à l’action publique, et donc de mettre plus que jamais en avant notre projet de lutte contre la pauvreté multiforme », poursuit-il. Ce projet n’a pas changé, il est sorti intact des négociations de l’entre deux tours. Voici ces grands axes :

- faire en sorte que tous les Dionysiens puissent manger à leur faim
- la création d’une banque municipale
- donner du pouvoir politique à la base par la création de conseils de quartier décisionnels
- la modification du CCAS pour soutenir l’activité et l’emploi de proximité
- réaliser la gratuité des transports
- un permis de planter dans les espaces communs, les bas d’immeubles pour aider à l’autosuffisance.
Un programme ambitieux mais nécessaire pour que plus aucun de nos concitoyens ne subisse cette injustice qu’est la pauvreté.
Cette action est également inscrite dans le cadre des objectifs du millénaire pour le développement durable 2015-2030, ratifié par l’ensemble des États de l’ONU et mettant l’élimination de la pauvreté comme enjeu n°1.

Enseignements de la crise COVID-19

Dans le contexte de la crise du COVID-19, deux actions musicales fortes, les marchés de proximité et l’opération « Fé le mask », qui ont en commun l’entraide et la solidarité.
Les premiers répondent à une quadruple demande : proximité, alimentation saine, locale et à un prix « normal ». « Nous comptons accompagner les planteurs dionysiens et avec en plus le permis de planter, on pourrait éviter les pénuries en temps de crise », précise le candidat communiste.
« L’atelier de couture montre que nous avons un vrai vivier d’emplois dans le domaine à Saint-Denis comme à La Réunion, plusieurs centaines pourraient être créés dès demain. Nous proposons de les accompagner grâce au CCAS », ajoute-t-il, « enfin, la banque municipale pourra être un outil pour toute la population ayant été touchée par la crise, entreprises comme individus ».
« On notera par ailleurs que les deux premiers projets, déjà mis en place, répondent à un besoin d’autonomie alimentaire d’une part, et d’autre part d’autonomie politique car les Dionysiens, et donc les Réunionnais ont fait le choix par l’atelier couture de décider ce qui était bon pour eux sans pour autant attendre l’ordre de Paris », souligne Mathieu Raffini.