Actualités

« Nous nous battons pour avoir une Réunionnaise au Parlement Européen »

Réunion au Port avec Julie Pontalba

Témoignages.re / 18 mai 2019

Ce vendredi 17 mai au siège de la Section communiste du Port s’est tenue une belle assemblée avec Julie Pontalba pour soutenir la campagne de la candidate communiste réunionnaise en position éligible sur la liste conduite par le dirigeant communiste français Ian Brossat aux élections européennes du 26 mai. Cette assemblée était animée par Firose Gador, secrétaire de la Section PCR du Port, qui a souligné l’importance de se mobiliser pour faire élire Julie Pontalba. Après les interventions de cette candidate et de plusieurs militants pour soutenir son combat, le président du PCR, Élie Hoarau, a clôturé le rassemblement en mettant l’accent sur « l’urgence de lutter ensemble autour de Julie pour un projet en faveur du développement de La Réunion et de la dignité des Réunionnais ». Nous publions ci-après un message que nous a adressé Julie Pontalba au sujet de ce combat.

JPEG - 61.5 ko
Une partie des participants à ce rassemblement.

« Après deux mois de mobilisation, nous voilà arrivés à la dernière semaine avant les élections européennes. Si en février le champ des possibles était fermé, aujourd’hui les perspectives sont très positives. En effet la tête de liste Ian Brossat mène en France une campagne très remarquée. Beaucoup de médias s’accordent à dire que c’est la campagne la plus dynamique et sincère.

Il était parti avec 2 % d’intention de vote et il est aujourd’hui entre 4 et 5 %. À partir de 5 %, les listes sont assurées d’avoir 4 élus. Il faut prendre aussi en compte le fait que le PCF n’était pas présent à la dernière présidentielle, ce qui fausse les sondages. L’espoir est permis que le PCF dépasse ce score.

En tous les cas, à La Réunion, nous n’avons pas ménagé nos efforts. Les camarades sur toute l’île se sont mobilisés. Notre programme est très concret, il porte les valeurs de paix, de coopération et de responsabilité. Il dégage les tâches urgentes à réaliser. Nous avons renoué avec des syndicats proches de nous. C’est très important. Nous avons rencontré le président de la CGPER pour les agriculteurs. Un rapprochement avec le PLR s’est dessiné et c’est là aussi une grande avancée. Nous aspirons tous à continuer de travailler ensemble.

JPEG - 56.6 ko
Parmi les intervenants, de gauche à droite : Élie Hoarau, Julie Pontalba, Firose Gador et Mario Ivaha.

Pour cette dernière semaine, il faut continuer à mobiliser autour de nous. Auprès de nos connaissances, amis, familles. Nous avons encore des flyers de notre programme pour l’Outre-Mer si vous en avez besoin. Mettons nos messages de soutien sur les réseaux sociaux, c’est important aussi. Il faudra bien expliquer qu’il s’agit d’une élection à un seul tour et à la proportionnelle. Il y a déjà 2 hommes Réunionnais qui sont assurés d’être élus.

Nous concernant, il faut se battre. Nous ne prenons de voix à personne, nous n’empêchons personne d’être élu, nous nous battons pour avoir une Réunionnaise au Parlement Européen. La parité ne doit pas s’arrêter aux portes de l’Europe ! Nous devons aussi bien expliquer que le nom sur la liste est celui de Ian Brossat. Que notre panneau est le 19. Qu’il est important de se mobiliser.

Nous faisons ce week-end une opération de collage d’affiches, n’hésitez pas à rejoindre les groupes de militants si vous avez un peu de disponibilité. C’est la dernière ligne droite, il faut jouer notre propre partition dans le respect de tous les candidats, faire partager au maximum ce qui est positif, oublier ce qui ne l’est pas. Bonne semaine de campagne ! ».



Un message, un commentaire ?



Messages






  • bonjour,
    je vous précise que je voterai pour ces européennes pour la liste du PCF ou figure notre compatriote Mme Julie Pontalba. Je ferai également, modestement, autour de moi, voter pour cette même liste. Je reviens d’un petit séjour dans la Vienne, à Chauvigny, ou j’ai rencontré des camarades du PCF et de la CGT distribuant des tracts, sur la marché forain , venant de Poitiers, un samedi matin, la discussion avec eux a été d’une grande richesse. Je m’en souviendrai.

    Article
    Un message, un commentaire ?