Actualités

« Paul Vergès en récit(s), analyses croisées d’une vie politique »

Publication d’un nouveau livre à L’Harmattan sur le fondateur du PCR

Témoignages.re / 29 janvier 2018

Depuis le premier livre de Paul Vergès paru à L’Harmattan — « D’une île au monde » (entretiens avec Brigitte Croisier, Paris, 1993) —, d’autres livres, CD et DVD ont été produits. En ce début d’année 2018, le premier livre publié après sa disparition a été présenté samedi à la presse. 3 séances de rencontres et dédicaces auront lieu à la FNAC : FNAC Le Port, samedi 3 février, de 15h à 17h. - FNAC Épicéa, Saint-Pierre, samedi 10 février, de 15h à 17h.- FNAC Sainte-Marie, samedi 17 février, de 15h à 17h.

JPEG - 50.9 ko
Les trois co-auteurs du nouveau livre consacré à la vie et l’œuvre de Paul Vergès. De gauche à droite : Geoffroy Géraud-Legros, Brigitte Croisier, Bernard Idelson.

Quoi de neuf dans ce ouvrage, publié également à L’Harmattan, dans la collection « Espaces discursifs » ? Il est rédigé par trois co-auteurs — Brigitte Croisier, Geoffroy Géraud-Legros, Bernard Idelson — qui, à partir de leur expérience propre et de leur formation théorique, croisent leurs regards sur le parcours historique et politique de Paul Vergès. Un long chemin de 74 années à partir de son engagement dans les Forces Françaises Libres en 1942.

Ce parcours, il est retracé par Paul Vergès lui-même, qui a accordé six entretiens à Bernard Idelson, de février à avril 2016. Autrement dit, c’est le récit ultime de cet homme politique déroulé quelques mois avant sa disparition, le 12 novembre 2016, à l’âge de 91 ans. Ce sont ses dernières paroles transcrites ; d’où leur valeur.

Une archive historique et politique

C’est une archive historique et politique qui nous est ainsi léguée, comme « un riche patrimoine immatériel de pensées » livrées à la réflexion de chacun et chacune. Lors de la conférence de presse, les co-auteurs ont insisté sur leur démarche : sans idéalisation ni controverse, trouver le chemin d’un questionnement critique, d’une « mise à distance » permettant d’ouvrir un débat argumenté.

Aussi, Bernard Idelson, professeur en sciences de l’information et de la communication à l’Université de La Réunion, a-t-il encadré la retranscription du récit de vie d’exposés théoriques (« La médiation d’un récit », « L’entretien sociobiographique ou la lecture d’une vie ») - Comment a circulé la parole vergésienne dans l’espace public réunionnais ? Comment a-t-elle été reçue ? - Quelle est la méthode d’un chercheur qui veut recueillir le récit de vie d’un acteur politique, d’un personnage historique, sachant que « toute biographie est une construction, voire une co-construction » ?

Les pistes de notre avenir

Doctorant en sciences de l’information et de la communication également à l’Université de La Réunion, Geoffroy-Géraud-Legros montre comment Paul Vergès, « homme-récit, homme-lieu », fut à la fois porteur de certaines contradictions de la société réunionnaise et l’acteur et le lieu des transformations de cette société, d’où le titre de sa contribution : « Paul Vergès, il en île »… Un Réunionnais dont la parole se fit entendre aussi en de nombreux endroits du monde.

Pour finir, Brigitte Croisier, agrégée de philosophie, a voulu repérer les récurrences dans les divers récits de vie de Paul Vergès. Une figure est incontournable, celle du père, Raymond Vergès, modèle dans divers domaines, en particulier, par son action politique de rassemblement des forces vives. Souci écologique, proche de celui du philosophe Hans Jonas, amour de son île, respect de la diversité culturelle partagée avec Aimé Césaire sont aussi les thèmes abordés. Un livret de 12 photos est inséré dans l’ouvrage.

Un livre donc qui diversifie les approches et qui se veut une invitation à poursuivre les lectures et analyses, à nourrir le débat pour explorer les pistes de notre avenir.

Un correspondant